HOMMAGE à monsieur Pape DIOUF, l’Éducateur. (Par Dre Aoua Bocar LY-Tall)

Date:

À vous monsieur MaBaBa DIOUF que je ne connais que par sa Voix et ses pertinentes
analyses ! À vous, un Éducateur durant sa Vie, puis, un Éducateur au moment de sa Mort !
Il y a des Humains qui sont Éducateurs dans la Vie et dont la Mort constitue toute une Éducation.
C’est votre cas monsieur MaBaBa DIOUF dit Papa DIOUF.
Refusant de mourir ailleurs qu’en terre Africaine, vous avez rendu l’âme en terre sénégalaise, ce
31 mars 2020 au moment où un avion était prêt à vous conduire hors du continent.
Je ne répéterai pas tous les hommages mérités qui vous ont été rendus tant par le Président de la
République du Sénégal et d’autres dirigeants politiques, par des gens du milieu médiatique, du
monde du sport, de la société civile du Sénégal, de l’Afrique, de la France et surtout, de votre
merveilleuse ville chérie, Marseille.
Je veux juste y ajouter que votre Mort du Covid 19, le 1 er au Sénégal est un acte
d’Éducation de votre part. Ce, de la même façon que vous aviez éduqué les Français-e-s, les
Européen-e-s et même le monde qu’un Africain-e- a autant d’intelligence que tous les autres
Humains et qu’il/elle est capable de relever de grands défis si on lui en donne l’opportunité.
En Leader né, vous aviez compris que les Peuples Africains doutaient de la véracité de cette
maladie. Tel le sifflet de beaucoup d’arbitres que vous avez eu à placer sur des terrains de
football, vous avez décidé de siffler haut et fort. Alors, en grand patriote, vous avez lancé
l’alerte aux Africain-e-s en vous offrant dignement comme l’agneau à immoler pour sauver
les autres. Pour ce, vous avez rendu l’âme ici au Sénégal. ALERTE qui fut retentissante à travers
le monde entier. Votre MORT, premier (1 er ) cas de décès au Sénégal dû au ConoraVirus fut
un avertissement pour dire aux Sénégalais-e-s mais aussi aux Africain-e-s du continent et de
sa Diaspora: «ATTENTION, le Covid 19 TUE les Africain-e-s aussi ! Alors, Protégez-Vous! »
Ainsi, à la voix de votre ami, Mamu DIBANGO s’ajouta la vôtre.
Leçon bel et bien retenue, cher Papa ou Baba DIOUF, Baba ayant d’ailleurs le même sens que
Papa dans plusieurs langues telles que le Peulh/Poular et l’Arabe; Toi, que beaucoup de sportifs
de haut niveau que vous avez formé, tel que Didier DROGBA, appellent mon Papa ou Ma BaBa ;
Toi, que l’Équipe a dénommé le PaPe, autrement dit, le Guide Spirituel et l’Éducateur que
vous fûtes dans votre Vie et durant votre Mort!
MERCI Monsieur! Reposez en Paix sur cette Terre Sénégalaise que Vous avez tant aimée!
D re Aoua Bocar LY-Tall, Sociologue/Analyste, Chercheure et Auteure
[email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE