Hommage aux détenus politiques : Cheikh Omar Diagne annonce la construction d’un monument emblématique

Date:

XALIMANEWS- Ce samedi au terrain Sacré Cœur 3, les familles des détenus politiques se sont regroupés lors d’une manifestation pacifique. Une première grande mobilisation a permis au collectif de faire le point sur ma situation de plus d’un millier de détenus qui sont encore dans les prisons.

Face à la situation incertaine de nombreux détenus, les familles lancent un appel au Président Macky Sall pour obtenir la libération immédiate de leurs enfants, épouses, maris, frères et sœurs.

Présent aux côtés des familles, Cheikh Omar Diagne, pour sa part, annonce la construction d’un monument emblématique pour les détenus. Il a profité, par ailleurs, pour interpeller les candidats sélectionnés. « Ousmane Sonko sera célèbre à jamais. Macky Sall, c’est fini pour toi à jamais. Aux 20 candidats qui ont été retenus, ils devaient se présenter ici aujourd’hui pour soutenir les détenus. Une fois que Sonko et Diomaye seront libres, nous allons construire un monument emblématique pour les détenus. Car vous avez versé votre sang, vous vous êtes battu pour ce pays », a martelé le Président du mouvement And Sam Jikko Yi.

Lors de cette mobilisation, on a noté la présence de certains activistes qui sont venus prêter main forte au collectif. « Il faut libérer le peuple sénégalais, surtout la jeunesse sénégalaise. Le seul tore de ces jeunes détenus, c’est d’aimer leur pays. C’est de dire la vérité. Nous demandons au président de la République du Sénégal de se ressaisir. Actuellement, ce que nous attendons du chef de l’Etat est qu’il démissionne. Nous voulons qu’il quitte le pouvoir. Nous n’avons pas besoin de dialogue », a dit Sankara Mbaye, présent aux côtés de ses « frères ».
 
Ndeye Magueth Thiam, mère d’un détenu libéré, ne dira pas le contraire. Elle a fait savoir que cette manifestation est bien plus qu’un simple regroupement de familles. « C’est un cri du cœur qui transcende les barrières sociales et politiques. Nous nous sommes rassemblés, non seulement pour soutenir nos proches qui sont derrière les barreaux, mais aussi pour affirmer notre droit à la liberté. J’ai un fils qui a été emprisonné. Il a été libéré le vendredi passé. Il était à la chambre 3. Depuis le 1er août il a été arrêté et mis en prison. Bien vrai que mon fils hume l’air de la liberté, mais il y a toujours des détenus politiques en prison. Voilà, pour quoi en tant que membre du collectif des familles des détenus, je dois les soutenir jusqu’à ce qu’ils soient tous libérés », a déclaré cette militante de Taxawu Sénégal qui s’est confiée à nos confrères de Pressafrik.
 
De même que Babacar Djiméra, habitant Keur Massar, détenu politique libéré à la prison du cap manuel souligne : « Nous sommes venus pour soutenir nos frères, nos sœurs. Parmi eux, nous avons des étudiants, des ouvriers, des enseignants, maçons, etc. Ils ne sont pas des voleurs. Nous exigeons leur libération pure et simple ».
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...

Afrique-Mali : le dialogue inter-Maliens s’ouvre dans la contestation

XALIMANEWS-Le dialogue inter-Maliens voulu par les autorités de transition...