Karim Fofana sur le 3e mandat : « On ne peut pas imposer à une personne ce que la constitution ne lui impose pas »

Date:

XALIMANEWS-A un an de la prochaine élection présidentielle, la question d’une éventuelle troisième candidature de Macky Sall continue d’être le centre des sujets de discussion. Le porte-parole du gouvernement a soutenu sa position. Pour Abdou Karim Fofana, la Constitution autorise le président de la République Macky Sall à briguer un nouveau mandat.

« Mon combat politique auprès de Macky Sall n’était pas la candidature. Mon engagement c’était d’élire Macky et d’avoir un changement en 2012. A mon avis, on ne peut pas imposer à une personne ce que la constitution ne lui impose pas. En 2012, beaucoup de personnes avaient ébruité ça mais le conseil constitutionnel avait tranché. Arrêtons d’imposer ces genres de débat. C’est le peuple sénégalais qui est souverain », a-t-il laissé entendre.

Le Ministre du Commerce, de la Consommation et des PME était l’invité du Jury du dimanche sur la chaîne de télévision privée Itv.

A en croire le ministre du Commerce, « nous avons une constitution. Et le conseil constitutionnel a dit que le mandat du président Macky Sall entre 2012 et 2019 est hors de portée de l’application de la révision de la constitution de 2016. »

« En 2016, le Sénégal était paisible et ne connaissait pas de poussées anarchistes et antirépublicaines. Si nous sommes conscients des enjeux de ce qui se dit dans les réseaux sociaux, de la nouvelle posture des acteurs politiques surtout de l’opposition, je pense qu’on a intérêt à se regrouper derrière un front républicain qui nous préserverait de tout ce qui se passe dans la sous-région », a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Très beau discours (Par Pape Kalidou Thiam)

S'adresser à l'autorité suprême de la Mouridya est un...

Tivaoune : Bassirou Diomaye Faye en tête à tête avec Serigne Babacar Sy Mansour

XALIMANEWS- Après Touba, cap sur Tivaouane. Le Président Bassirou...

L’Apr dans l’opposition : pour un parti structuré et conquérant (Par Aliou Ndao Fall)

Cette armée mexicaine créée le 1er décembre 2008 par...