La défaite impossible mais prévisible : En quoi le Président Macky SALL est-il responsable de cette historique défaite de son candidat Amadou BA ? (Par Aliou Ndao Fall)

Date:

Il avait tout pour gagner: un bilan respecte , une crédibilité reconnue, des competences ave re es, un adversaire affaibli. En 12 jours de campagne électorale, Amadou BA a pourtant tout perdu. Et son e chef a provoque le plus grand seisme politique et institutionnel de par l’election du candidat Diomaye FAYE sorti de la cuisse de Ousmane SONKO. Bon nombre de partisans et amis de Amadou BA, accusent le pre sident Macky SALL, d’etre le principal responsable de cette defaite historique. Et pourtant cette defaite impossible etait tout de meme previsible. Le 23 juillet 2023, suite a la de claration du pre sident Macky SALL exprimant sa volonte de ne pas briguer un second quinquennat, votre serviteur donnait son point de vu dans une contribution relayee par un certain nombre de presse en ligne, avec comme titre : Au Sénégal : la recomposition du paysage politique ne peut se faire sans l’Apr Authentique . Je vous prie de revisiter cette contribution qui m’a valu, et par une certaine presse partisane et par certains de mes propres camarades de parti, d’e tre traite d’anti Amadou BA.

Alors que j’exprimais tout simplement mon opinion, mes doutes et craintes quant a une issue favorable pour l’Apr et la coalition Bby sur l’entreprise de decomposition et de destruction dont elles sont victimes. Je rappelais a mes camarades de parti: « Devenue aujourd’hui la première formation politique du Sénégal, au sein de la coalition Bby qui a dépassé toutes nos attentes, l’Apr ne saurait jouer les seconds rôles. Elle n’est ni une entreprise en faillite dont on doit brader pour un franc symbolique, encore moins une startup à céder au plus offrant. La poursuite de l’œuvre gigantesque du 1er des Apéristes Authentiques, en l’occurrence le président Macky SALL, sera véritablement assurée par un autre Apériste Authentique .» 

En d’autres termes, ce n’est pas parce que monsieur le 1er Ministre Amadou BA, compe tent, cre dible et respecte , serait le meilleur candidat  pour un parti ou coalition de partis, au sein desquels il n’occupe aucune place de responsable politique. Un parti politique qui a vocation a gouverner ou qui gouverne n’a aucune chance de conque rir ou de conserver le pouvoir en marginalisant ses propres cadres politiques. Apres la reintroduction du poste de Premier Ministre par le pre sident Macky SALL le 17 septembre 2022, la désignation de Amadou BA comme 1er Ministre a nécessité beaucoup de discussions et concessions rappelez-vous. C’etaient la des premices annonciatrices de batailles a venir non seulement au sein du Gouvernement mais aussi dans notre formation politique pour la succession du president Macky SALL, dont certains responsables soupçonnaient son intention de ce der la place en 2024. « C’est ça la realite » comme a l’habitude de dire notre Khadim SAMB national. Militant fide le pour un Senegal de mocratique et pour une participation responsables de la Diaspora depuis 1986 a travers diffe rentes formations politiques, j’ai toujours e te constant et conse quent pour mes prises de position dans le respect et la discipline du parti. Je me soumettrai toujours a la loi de la majorite dans mon parti car c’est un devoir. Pour autant je tiens aussi a mon droit a la parole au sein de ma formation politique. Et le jour ou je cesserais de disposer de ce droit, alors je me retirais tout simplement de la vie politique. Fort de ce droit, apres le choix porte sur le 1er Ministre comme candidat de Bby par le president Macky SALL , le 10 de cembre 2023 j’alertais a nouveau a travers la presse mes camarades et le candidat Bby, de la de faite pre visible en orchestration, pour la presidentielle en cours. 

En effet, a l’occasion d’un voyage d’affaires a Paris monsieur le 1er Ministre et Candidat Amadou BA, a e te convaincu par certains responsables de l’Apr et de Bby de tenir un grand meeting d’ouverture de campagne pour la Diaspora a Paris sans au pre alable aucune organisation, aucune preparation. Tout le gouvernement pratiquement s’e tait de place pour l’occasion. Suite a cette mascarade dont j’e tais totalement absent, parce que j’e tais contre la tenu de ce meeting et j’ai a le dire haut et fort aux responsables activistes et parce que considere d’anti Amadou BA. C’est pourquoi j’ai pas manque a nouveau d’user de mon droit a la parole en ces termes : « La Diaspora qu’on vous a présentée le samedi 09 décembre 2023 à Paris, est en partie engagée sous les débris d’un parti mourissant qui tombe, pour ne pas dire une armée mexicaine en déroute. Et au milieu de l’immense confusion que présente l’élection présidentielle de 2024, nul ne saurait dire ce qui restera encore comme militants et sympathisants dans les DSE/APR et ce qui achèvera d’en disparaître. Pour avoir été artisan et unique

précurseur de l’Apr Authentique dans la Diaspora , aussi loin que je remonte d’année en année dans la conquête de la Diaspora par Macky SALL et ses camarades, je n’aperçois rien qui ressemble à ce cinéma, ce théâtre, ce mensonge grossier qui nous a été donné ce week-end à Paris…Et le plus grave, personne, je dis bien personne, d’ailleurs même l’opposition n’aurait imaginé, que BBY serait dans l’incapacité de gagner un seul bureau de vote à Paris lors des dernières législatives de 2022. Voilà la Diaspora qui jure d’élire le candidat Amadou BA le 25 février 2024 dès le premier tour. Hélas c’est cette Diaspora dépassée par le renouvellement politique et manipulée par des cadres politiques insignifiants chez eux au Sénégal, il s’y ajoute un État Major apolitique du candidat composé principalement de Mouvements de soutien, qui portent aujourd’hui la campagne du candidat Amadou BA. Tant au Sénégal que dans la Diaspora. » Et enfin je terminais par ; « Il est vraiment dommage de constater qu’une telle action collective de destruction du parti dans la Diaspora soit validée et approuvée par le candidat de BBY et ses conseillers politiques. Si notre candidat promet la poursuite de l’œuvre du président Macky SALL, on ne peut comprendre cette démarche qui consiste à marginaliser l’Apr et ses différents responsables, dans sa conquête du pouvoir. » 

Et c’est cette meme attitude du candidat qui a prevalu ici aussi au Senegal. C’est a dire une campagne en solitaire en dehors de l’Apr et de Bby. Macky SALL seulement n’est pas aperiste mais il est aussi ape riste avec des centaines de milliers de militants et sympathisants qui lui ont fait confiance et l’ont porte a la direction de leur formation politique. A ce titre carte blanche lui a e te donne e pour le choix de leur candidat. Ainsi choisi, encore faut il que le candidat sache que toute conquete du pouvoir ou conservation du pouvoir, repose incontestablement sur une organisation sociale structuree et ope rationnelle. En quoi le pre sident Macky SALL a failli quant a la re ussite du candidat Amadou BA ? Il lui a donne son Fauteuil de Pre sident de la Re publique. Il a mis son Parti et sa Coalition a sa disposition. Il a apporte une contribution financie re conse quente. Je peux comprendre que le peuple senegalais aspirait fortement a un changement. Et cette volonte de renouvellement ne pouvait e pargner le candidat de la majorite malgre les differents atouts a sa disposition. Mais dire que le Pre sident Macky SALL est artisan de la de faite de son propre candidat n’a aucun sens et a la limite une insulte au president Macky SALL qui finalement a tenu toutes ses promesses : il n’a pas brigue un second quinquennat, il quitte ses fonctions de pre sident de la république le 2 avril 2024, il a organise des e lections de mocratiques qui ont permis l’election d’un nouveau pre sident de la re publique digne fils du Senegal aussi, il nous laisse un Se ne gal sans feu ni sang. Alors qui dit mieux ? Il ne reste

qu’a souhaiter bon vent monsieur le Pre sident Macky SALL et bienvenu monsieur le president Diomaye FAYE.

VIVE LA PAIX ET LA DE MOCRATIE

POUR QUE VIVE UN SENEGAL EN DE VELOPPEMENT.

Aliou Ndao FALL

Secre taire National charge de la Diaspora.

4 Commentaires

  1. Pauvre type, piètre intello ou plutôt escroc politique avec une analyse à deux balles. L’honnêteté intellectuelle voudrait qu’on reconnaisse que Djimbori et ses ouailles ont été vomis manifestement par les sénégalais. Ceux-ci dans leur grande majorité sont rebutés par la gouvernance criminelle marquée par des scandales à la pelle, mais aussi par une répression et une dictature sans raison de l’opposition au régime cynique de Djimbori. Le peuple majoritaire patriotique dans sa maturité n’attendait que l’élection présidentielle pour régler son compte à ce régime saugrenu, arrogant. Ainsi il fallait impérativement virer ce gros badolo et ses thuriféraires, qui avaient fini par croire que le Sénégal était devenu leur propriété exclusive. C’est aussi fallacieux et erroné de faire croire que c’est Amadou Ba qui a perdu, par manque de soutien de son mentor et de quelques responsables de l’APR. Il va sans dire que n’importe quel candidat qui aurait été à la place d’Amadou serait laminé. Encore que le verdict des urnes auraient été pire pour eux, si le processus électoral s’était déroulé dans les règles du jeu démocratique. Figurez-vous qu’on a empêché le vote de primo-votants, il parait qu’un jeune sur deux dont l’âge est compris entre 18 et 30ans, selon les observateurs électoraux de l’UE. Une frange très importante de citoyens lésés qui représente un électorat conséquent, défavorable au pouvoir en place. Sans compter le gonflement de l’électorat des localités comme Matam, Podor et ses environs en faveur du régime frauduleux de Djimbori. Malgré ces tricheries d’une autre époque, les sénégalais ont voté massivement pour traduire leur volonté souveraine de se débarrasser d’un système inique, criminel qui a fini de déshonorer le pays de la Téranga historique, tant vanté à travers le monde. Game is over ! L’heure de redorer notre blason, notre image ternie et de restaurer l’espoir tant déçu des sénégalais en leur république, a sonné. Avec l’élection de Bassirou (ou Bachir) la bonne nouvelle, la réalisation des attentes du peuple sera sans nul acquise bientôt ! En bons croyants, prions Allah(SWT) pour la réalisation des souhaits et vœux pieux constamment émis par ce peuple tant éprouvé. Qu’Allah(SWT) nous assiste davantage en ce mois béni de Ramadan. AMEN !

  2. texte mal écrit, trop long et difficile à lire avec des dates qui ne correspondent pas à la réalité. C’est les carences de l’apr et beno qui s’illustrent à travers ce texte.

  3. il parle pour rien il finit par econnaitre qu’il y avait une volonté de changement c’est ça la réalité si je le reprends
    Le reste n’est que verbiage et bavardage l’Apr sera dissous car ce parti est responsable de la mort de 85 jeunes lors des manifestations Pape Mahécor Diouf a reconnu que les pickups qui transportaient les nervis partaient du siège de l’Apr
    Il y aura des enquetes le siège de l’Apr sera saisi vendu aux enchères le parti dissous et les responsables de ce parti seront arrétés et jetés en prison

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

A quoi ressemble le CV de Macky Sall aujourd’hui ? (Par Marvel Ndoye)

Nous avons essayé de nous imaginer ce que nous...

« Le 24 mars 2024 : toujours des questions à se poser » (Par Mody Niang)

En conclusion de ma contribution du 18 avril dernier, j’avais...

Sénégal : Menaces sur la République et germes de la division (Par François Mendy)

Une école en crise. Des loyers hors de prix....

De la nécessité de privatiser le secteur privé (Pr Abou Kane)

Le président de la République doit rencontrer le secteur...