La Ligue des Masses « dénonce un Sénégal pris en otage par sa classe politique »

Date:

Communiqué de Presse

 

Le Secrétariat Politique de la Ligue des Masses s’est réuni le samedi 07 mai 2011 sous la présidence de son Secrétaire général le camarade Cheikh Sidiya Diop qui a fait un exposé sur l’actualité nationale sénégalaise.

Au chapitre la vie socio-économique, le  Secrétariat Politique de la Ligue des Masses se désole de la situation financière délabrée du pays de plus en plus préoccupante par un train de vie dispendieux du Président Wade, des institutions inutiles et budgétivores, des emplois fictifs notés dans l’administration, dans les sociétés publiques et parapubliques. De facto, la Ligue des masses constate amèrement la volonté manifeste du Président Wade d’enfoncer le Sénégal dans un pétrin économique et exige une utilisation rationnelle et à bon escient de nos finances publiques.

Au chapitre de la vie politique, la Ligue des Masses dénonce un Sénégal pris en otage par sa classe politique  qui se distingue par la sauvegarde de leurs intérêts que par la bonne marche du pays et de ses institutions. D’ailleurs la Ligue des Masses lance un appel solennel aux patriarches qui animent la vie politique depuis les indépendances, d’œuvrer à une recomposition de la classe politique par un rajeunissement afin d’assurer la relève générationnelle qui est un exercice incontournable pour le bon fonctionnement de notre démocratie.

 

 

Au chapitre de la vie du parti, Le Secrétariat Politique de la Ligue des Masses a décidé de retirer le parti de la coalition Bennoo Taxawal Sénégaal pour des raisons politiques et stratégiques. Cependant, la Ligue des Masses réaffirme son ancrage indéfectible dans l’opposition sénégalaise et invite toutes les convergences à se fédérer en une seule synergie pour persévérer dans le combat de l’avènement d’un Sénégal démocratique, égalitaire et prospère.

 

Le 08/05/2011

Le Secrétaire général

Cheikh Sidiya DIOP

 

1 COMMENTAIRE

  1. LA VOIX DU PANAFRICAIN.
    La Devolution monarchique qui est sur toutes les levres aujourd’hui, est une vieille pratique socialiste. Nous ne sommes pas des amnesiques politiques, encore moins des nostalgiques du passe du feu regime socialiste. Abdou Diouf est devenu President de la Republique du Senegal, non pas par accident, ni que le Peuple souverain en avait decide ainsi, mais par simple coup-d’Etat constitutionnel.
    Nous avons l’inconditionnelle obligation en tant que Negres et dignes fils et filles du Continent Noir (Afrique) de nous enraciner dans nos valeurs positives avant de nous ouvrir au reste de la Famille de l’Humanite. Nous devons nous sortir de l’enfermement dans lequel les colonialistes, les Puissances de Babel nous ont mis en nous injectant une Instruction qui banalise notre propre Culture et Histoire et nous transforme en “Petits-Blancs”. Cette instruction n’a fait qu’aliener l’homme noir. Aujourd’hui sur le Continent, nos gouvernants pillent sans pudeur aucune, les deniers publiques et s’autoproclament meilleurs que ceux qu’ils gouvernent, parce que tout simplement, ils se pavanent a longueur de journee avec un morceau de tissu autour du coup (cravate) et qu’ils ressemblent plus a leurs Maitres Occidentaux. Acceptons freres et soeurs de vivre Africain, parce que, c’est la seule facon pour nous Negres de vivre libres et dignes. La voie du Salut qui garantit a la fois, la Dignite de l’homme Noir et une Afrique Unie et Indivisible, passe incontournablement par la mise en pratique de la Pensee de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Kouameh Kourouma, Cheikh Anta Diop…
    • Les Socialistes, avec le fameux Gaston De Fer a leur tete, n’ont reussi que la Balcanisation du Continent Noir et la dilapidation de son Immense Richesse politico-economique et culturelle.
    • Les Liberaux ont fini de mettre en agonie les Valeurs Positives Negro-Africaines et, marchandent a coup de Papier imprime (cfa…) nos Ames au Diable.
    Dans le cas précis du Senegal, les derives du Pouvoir liberal en place, sont dues en majorite a l’opposition fantome et non republicaine. Cette derniere, en boycottant les dernieres legislatives, a laisse le libre choix aux liberaux d’utiliser a leur guise l’Assemblee Nationale, la Cour Supreme et le Conseil constitutionnel pour finalement installer d’une maniere non-moins republicaine, leur Dauphin a la Majistrature Supreme.
    Si une telle chose se passait demain, la faute incomberait largement aux adeptes de la Politique de la chaise vide, notamment les partis politiques qui ont benevolement choisi de boycotter les dernieres legislatives, afin de punir le Peuple Senegalais de leur avoir refuse les portes du Palais de la Republique. L’Assemblee parlementaire est le maillon le plus incontournable dans une democratie, surtout directe… Arretons les marchandages et les mascarades politiques.Unissons-nous veridiquement autour de l’essentiel, parce que l’histoire juge toujours ses hommes.
    Prenons l’exemple du Senegal,tant qu’on aura pas regle le probleme de la candidature a la majistrature Supreme, la misere des peuples reste sans solution. Le Senegal a une population estimee a 13 millions d’habitants. L’Assemblee Nationale doit voter une loi selon laquelle tout pretendant a la tete de l’Etat, doit pouvoir justifier devant la Commission Independante du Fichier Electoral (CIFE), l’adhesion du 1/5 des citoyens a son projet de societe. Cela permettrait de regrouper les micro-partis en partis representatifs et significatifs et ainsi l’on habillerait l’echiquier politique du Senegal d’environ 3 a 5 partis politiques legalement constitues.
    Ceci ferait place a beaucoup plus de transparence et sur la meme lancee, reduirait les depenses electorales. Cherchons ensemble le Candidat qui passerait en revue de facon transparente, les Grands-Dossiers du Senegal de 1960 a nos jours, afin de combattre de maniere effective et efficiente l’impunite et de restituer Justice aux ayant-droits.
    S’il y a un veritable Leader dans la presente Classe politique Senegalaise, il faut bien le chercher dans le cercle restraint des Republicains qui n’ont jamais abandonne le Peuple a la merci, ni du Pouvoir actuel liberal, ni celui precedent socialiste.
    La conviction de l’Alliance Panafricaine des Bons Esprits demeure que le Candidat qui reunirait autour de lui les qualities et les personalites requises pour dignement et efficacement presider aux Destinees du Senegal, se demarquerait purement et simplement des Maniaques du Pouvoir qui ne pensent qu’au partage du Butin, “Bennoo Siggil Senegal” ou “Bennoo Seddoo Senegal”, “Alternance Sopi ou Alter-noce Soupee”.
    Les voleurs de la Republique doivent payer de leurs crimes politico-economiques.
    “La Patrie ou la Mort, nous vaincrons”. T. Sankara
    “La Politique est la gestion saine de la Cite”. PLF
    PAPA LATYR FAYE [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Très beau discours (Par Pape Kalidou Thiam)

S'adresser à l'autorité suprême de la Mouridya est un...

Tivaoune : Bassirou Diomaye Faye en tête à tête avec Serigne Babacar Sy Mansour

XALIMANEWS- Après Touba, cap sur Tivaouane. Le Président Bassirou...

L’Apr dans l’opposition : pour un parti structuré et conquérant (Par Aliou Ndao Fall)

Cette armée mexicaine créée le 1er décembre 2008 par...