Le rapport 2018 et l’argument du gain de temps fallacieux (Par Birahim SECK)

Date:

L’argument utilisé pour convaincre du gain de temps du fait du rapport de 2018 relatif à la concertation sur la modernisation de la justice ne me semble pas solide car, en plus de ce rapport de 2018, il ya eu ceux relatifs au foncier (CNRF), aux institutions (CNRI) et cela n’a pas empêché que ces questions aient été débattues au Dialogue convoqué par le président Macky Sall en 2019. Les débats tenus dans les Commissions n’ont fait qu’enrichir et rafraîchir l’existant.

Mieux, malgré l’existence de ce rapport de 2018, il ya eu une autre concertation convoquée par l’Union des Magistrats Sénégalais (UMS), le 25 mars 2021 à l’hôtel Radisson Blu Dakar, sous Teliko pour échanger sur le thème: Etat de droit et Indépendance de la Justice, enjeux et perspectives de réformes.

En quoi, le fait de reposer le débat avec d’autres acteurs dans de nouvelles conditions serait-il une perte de temps?

Peut être les éléments disponibles constituent une bonne entrée en matière ?

Il faut débattre, tout le temps, de l’organisation, du fonctionnement et du rôle du service public de la justice, rendue au nom du peuple, sans tomber dans la démagogie et le déni.
Birahime Seck, Forum Civil

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa réélu président

XALIMANEWS-Le président Sud-africain, Cyril Ramaphosa, 71 ans, a été...

Décès de Mademba Sock : Un pilier incontournable du syndicalisme sénégalais s’éteint

XALIMANEWS-Mademba Sock, une figure éminente du monde syndical sénégalais,...