Le Service de sécurité de l’ambassade des Etats-Unis fait expédier des « footballeurs » à Rebeuss

Date:

Cinq faussaires qui se faisaient passer pour des responsables d’une école de football, « Espérance championne sportif sporting club » ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux en écritures privées, pour avoir voulu flouer le Service consulaire de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique avec de faux documents. Le réseau ainsi démantelé, malgré la fuite du cerveau, devait convoyer une équipe de faux joueurs à Détroit aux Etats-Unis, pour un tournoi bien réel de football en sallp.

L’aventure devait les mener à Détroit aux Etats-Unis où doit de tenir un tournoi de football en salle, elle va les acheminer à la Maison d’arrêt et de correction de Dakar. Cyril Kpade, Samba Boubou Bocoum, Abdoulaye Mbaye, Abdoulaye Kassé et Amadou Hasan Warr ont tous été déférés au parquet et placés sous mandat. Respectivement Vice-Président, secrétaire général, facilitateur entraîneur et joueur d’un pseudo club, l’Espérance championne sportif sporting club », ils devront répondre des délits de faux et d’usage de faux en écritures privées, pour s’être présentés le 9 février dernier à la section consulaire de l’ambassade des Etats-Unis pour des demandes de visas non immigrant.

Ces demandes ont été introduites par ces responsables d’une équipe fictive de football dénommée « Espérance championne sporting club » dont le siège se trouverait au quartier Khar Yalla de Dakar. Les demandes étaient accompagnées de fausses licences de football ainsi que de relevés bancaires d’un compte logé dans une banque de la place. Mais dès le premier jour de leur interrogatoire, les services consulaires de l’ambassade des Etats-Unis constatent que les licences en question étaient des faux, les espaces réservés aux photos ayant été manipulés à des fins frauduleuses. Pire, les demandeurs de visas ne passent pas le test du « ballon rond » lorsqu’on les interroge en profondeur sur la discipline. Les services consulaires rejettent sur le champ les demandes de cinq des candidats à l’émigration et donnent rendez-vous au reste du groupe au 14 février pour examiner en profondeur leur dossier. En fait, l’ambassade des Etats-Unis visent les responsables de la machination.

Ce que semblaient ignorer les personnes incriminées, c’est qu’ils devaient avoir rendez-vous non pas seulement avec les autorités consulaires mais aussi avec les hommes du commissaire Cissé de la Division des investigations criminelles (Dic). Une plainte émanant de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Dakar va en effet être déposée à la Brigade des affaires générales de la Dic, pour faux et usage de faux en écritures privées.

C’est donc à leur grande surprise qu’ils se feront embarquer vers les locaux de la Police judiciaire, le jour même où ils se présentent au Consulat pour récupérer leurs documents. Interrogés, ils ont tous reconnu les faits. Livrant cependant plusieurs explications pour justifier les actes et surtout, indexant Djibel Segane qui est en fuite.

Il ressort ainsi des différentes auditions que c’est à travers Internet que les présumés fraudeurs ont pu être au courant qu’un tournoi de football en salle se tenait à Détroit aux Etats-Unis du 18 au 21 février 2011. Samba Boubou Bocoum a ainsi reconnu, lors de l’enquête préliminaire, avoir effectué des recherches sur Internet qui lui ont permis d’entrer en contact avec un citoyen américain du nom de Arnold Zirkes, organisateur du tournoi de football.

Ce dernier va donc envoyer, de bonne foi, une lettre d’invitation à Samba Boubou Bocoum. L’enquête révèle aussi que c’est Cyril Kpade, qui avait été condamné en 2007 à six mois avec sursis, qui est l’artisan des fausses licences, jointes aux demandes de visas.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

En continu

DANS LA MEME CATEGORIE
ACTUALITES

Mission de Stabilisation au Congo : Le Sénégal envoie un nouveau contingent de policiers en mission

XALIMANEWS-Un quatrième contingent de 170 policiers sénégalais, comprenant 29...

Le Sénégal transcende nos personnes et nous survivra (Par Amy Sarr Fall)

Alpha Yoro Tounkara avait tout juste 22 ans. Il...