Lettre à Mr Sonko, seul contre 6000 hommes et des planqués (par Marvel Ndoye)

Date:

Monsieur Ousmane Sonko, nous avons suivi la conférence de presse de votre pool d’avocats ce Jeudi 6 Avril 2023, et comme beaucoup de concitoyens très certainement nous avons été à la fois dégoutés, mais également pétris d’admiration.

1° Dégoutés par la veulerie inouïe dont vous êtes victime, fomentée par vos adversaires politiques, visiblement nés après la honte, des grands gaillards dénués de courage malgré leur surnombre, qui ne mènent des combats que par procuration. Dégoutés par l’état de décadence de notre justice par le fait de certains magistrats mercenaires, pyromanes et sans scrupule.

2° Pétris d’admiration devant votre courage sans commune mesure à ce jour, votre endurance face aux centaines d’assauts des bras armés de la bande de planqués d’en face qui vous sert d’adversaires, votre témérité, votre flegme à chacune de vos sorties qui contraste avec leur surexcitation, votre popularité grandissante pendant qu’eux se savent profondément méprisés et vomis

Le combat auquel nous assistons depuis quelques années, et confirmé par la sortie de vos avocats, est d’un déséquilibre qui n’a son pareil nulle part dans le monde, même dans les pires dictatures, car il met face à face :

1° D’un côté :

(*) Un président qui a peur, épaulé ou tapi derrière :

¤ Une centaine de ministres, tous bons pour la CREI et la perpétuité

¤ Une centaine de DG, SG, PCA, tous bons pour la CREI et la perpétuité

¤ Une administration territoriale partisane

¤ Des arbitres électoraux partisans

¤ Une coalition (BBY) composée de plus d’une centaine de partis chasseurs de prime, qui appellent publiquement à votre assassinat à travers certains de leurs responsables, Suzanne Camara, Cissé Lo, etc…

¤ 82 députés BBY, qui promettent par la voix du député Cheikh Seck de marcher sur votre cadavre

¤ 24 députés Wallu Sénégal, profondément ingrats, qui vous doivent l’ensemble de leurs sièges, mais n’ont aucune vergogne à pactiser après coup avec l’ennemi contre vous

¤ Des opposants jaloux de votre popularité et aigris par leur insignifiance

¤ 6000 gendarmes et policiers surarmés, que l’on voit secondés par des nervis à visage découverts, tous équipés de toutes sortes de véhicules et d’armes de répression,

¤ Un général qui semblait vous promettre indirectement l’enfer à travers une audio rendue publique

¤ Un Conseil Constitutionnel et ses Yao N’Dré capables d’inventer une règle aussi ridicule que la validation d’une liste de suppléants sans titulaires, et vice versa, juste pour vous éliminer de la course et maintenir vos adversaires qui ne savaient pas compter juste
¤ Une Cour Suprême qui rejette les yeux fermés tous les recours que vous introduisez ou introduirez

¤ Un pool de procureurs à la solde qui scrute au quotidien chaque mot, chaque virgule, chaque émoji, chaque vidéo, chaque audio, chaque regard, qu’il pourrait exagérer pour le traduire en délit d’insurrection, d’offense, d’atteinte à la sureté, en n’importe quoi, et jeter en prison quiconque vous soutient

¤ Un pool de juges à la solde qui appuient le pool de procureurs dans toutes ses charges et tous ses réquisitoires

¤ Des patrons de presse mercenaires, sans scrupule, prédateurs, violeurs, fraudeurs fiscaux

¤ Des journalistes et chroniqueurs corrompus qui monnayent chaque mot contre vous

¤ Quelques religieux hommes d’affaires

¤ Des organisations corrompues qui font mine d’appeler à la paix en soutenant les assaillants.

2° De l’autre côté :

(*) Vous tout seul Mr Sonko, armé de votre foi et de votre courage, de votre ambition de rendre le Sénégal aux sénégalais, de votre détermination à opérer une réédition des comptes sans complaisance

Comme l’a dit l’un de vos avocats, le Tout Puissant est très certainement dans votre camp car c’est la seule chose qui puisse expliquer que vous soyez encore debout et en vie, chaque jour plus populaire que la veille, chaque jour plus déterminé que la veille, chaque jour plus fort que la veille.

Monsieur Sonko, si vous subissez autant de lâches persécutions, autant d’injustices, autant de conspirations judiciaires, c’est parce que tout indique dans les sondages, dans les grands places, dans les transports en commun, dans les écoles, dans les marchés, dans les quartiers, dans la diaspora, dans les réseaux sociaux, dans les médias, dans le basculement en dictature, que vous serez le prochain Président de la République en 2024.

Idrissa Seck, avant sa conversion en dame de compagnie, disait ceci de votre adversaire principal : « Je sais que c’est un peureux et il a transmis sa peur à nos forces de sécurité et de défense qui n’ont plus la maitrise d’assurer l’ordre sans assassiner nos enfants. Et cette peur leur vient de leur commandant en chef qui, lui-même, est déstabilisé, parce qu’il a peur de quitter le pouvoir ».

Si pour vous faire face vos adversaires politiques n’ont plus comme solution que de semer la mort, de faire couler le sang à flots, de remplir les prisons de citoyens innocents, de rafler vos proches par des méthodes arbitraires, de fomenter contre vous et vos souteneurs des complots viles et grotesques, d’organiser les pires parodies de justice, de corrompre à tours de bras, c’est parce qu’ils constatent que chaque jour qui passe vous rapproche du Palais de la République, ce qui par incidence les rapproche de la CPI, des tribunaux de notre pays, de la prison, d’une possible vindicte populaire. Les dernières élections le leur démontrent

Ils ne sont pas dans la gestion de la cité, mais dans le pillage de la cité. Ils sont devenus richissimes sans cause, et pourtant ce sont eux qui sont jaloux, envieux, aigris, revanchards. Visiblement vous leur rappelez tout ce qu’ils n’ont pas et tout ce qu’ils ne sont pas.

Quand vous annoncez une prise de parole, aussi improvisée ou tardive soit-elle, vous avez 10 à 20 fois plus d’audience en temps réel que le patron de vos adversaires pour ses adresses à la nation, à tel point qu’ils sont obligés de faire falsifier ses nombres de vues pour masquer le mépris des populations.

Vos sorties improvisées provoquent des marées humaines spontanées. Ses sorties à lui n’attirent personne, malgré les mises en scène grossières éventées à chaque fois .

Vos meetings rassemblent des marées humaines naturelles et si belles à voir à une certaine heure avec les lumières des téléphones. Malgré les milliards distribués, les T-shirts, casquettes, sandwichs, eux n’arrivent même pas à retenir le public jusqu’à la fin du discours du chef.

Vos avocats ont fait la démonstration de ce que vous avez toujours dit au sujet de la justice et de son instrumentalisation sous Macky Sall. Et on peut les croire car eux n’ont pas la réputation d’avocats violeurs, pervers et menteurs.

Que Dieu le Tout Puissant continue de vous accorder sa protection, à travers un peuple debout et déterminé à en finir avec un régime aussi kleptocratique que despotique. Après l’alternance de 2024 une chasse aux sorcières est inévitable, et elle devra être impitoyable.

MARVEL NDOYE

E-mail : [email protected]

1 COMMENTAIRE

  1. ohooooooo !!!
    Quel beau texte. C’est si véridique.
    Effectivement Sonko doit se méfier des leaders de l’opposition.
    Babacar Diop est un ingrat, et il est insignifiant.
    Barth est un ingrat et il est insignifiant
    Khalifa Sall, Ahmed Aidara, Mame Diarra Fam, Abdoulaye Wade, etc … sont tous des ingrats. Ils ne seraient rien sans Sonko.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE