Massaly proche de la grâce présidentielle ?

Date:

Mouhamadou Lamine Massaly va-t-il purger les six mois de prison ferme qu’il avait écopé après sa condamnation pour destruction de biens appartenant à autrui ? Eh bien, tout porte à croire que non. Car, aux craintes de l’opposition de le voir bénéficier d’une grâce présidentielle, est venue s’ajouter la décision du Parti démocratique sénégalais libéral (Pds-l) de faire figurer le nom du leader des « Jeunesses wadistes » sur la liste des personnalités chargées de superviser les renouvellements dans la commune d’arrondissement de Thiès Est.

C’est une liste de 23 personnes qui a été rendue publique vendredi après-midi à Thiès pour composer la commission chargée de superviser la vente des cartes et les renouvellements du Parti démocratique sénégalais libéral (Pds-l) dans la commune d’arrondissement de Thiès Est. La composition de cette commission a, d’ailleurs, mis dans tous leurs états les partisans de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, par ailleurs maire de Thiès. En effet, sur une liste de 23 personnalités libérales, seules trois viennent de l’ex-parti d’Idrissa Seck qui a fini de se retrouver dans la formation politique de Wade. Tout le reste vient du Parti démocratique sénégalais (Pds). Un fait vigoureusement dénoncé par les partisans d’Idrissa Seck dans la commune d’arrondissement de Thiès Est.

Cependant, le fait majeur dans la publication de cette liste, c’est le nom de Mouhamadou Lamine Massaly, actuellement en prison où il purge une peine de six mois prononcée par le tribunal des flagrants délits de Thiès dans le cadre de l’incendie au meeting du Parti socialiste (Ps). Massaly avait écopé d’une peine de deux ans dont six mois ferme pour destruction de biens appartenant à autrui. Dès lors, le choix porté sur lui pour figurer dans la commission pour la vente des cartes du Parti démocratique sénégalais libéral (Pds-l) suscite moult interrogations.

Le leader du mouvement des « Jeunes wadistes » est-il en passe de bénéficier d’une grâce présidentielle ? Une telle perspective ne surprendrait pas certains responsables de Bennoo Siggil Senegaal. C’est le cas d’Elène Tine de l’Alliance des forces de progrès (Afp) qui avait été la première à attirer l’attention sur le risque de voir Wade accorder la grâce à Massaly à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal, le 4 avril prochain.

En outre, à défaut d’une grâce présidentielle, Massaly pourrait certainement bénéficier d’une réduction de peine. Lui dont l’avocat avait annoncé son intention d’interjeter appel.

Sinon, la question est de savoir quel intérêt a la direction du Pds de faire figurer dans les commissions de vente de ses cartes une personne qui doit passer les six prochains mois en prison. D’autant que les libéraux espèrent boucler, au plus vite, les renouvellements des instances de leur parti pour pouvoir aller en congrès avant la fin du mois de juin prochain, c’est-à-dire dans quatre mois maximum.

Nettali.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....