Ousmane Ngom, ministre de l’Intérieur : ‘Le Magal à partir de maintenant sera un jour férié, chômé et payé’

Date:

Le ministre de l’Intérieur a fait honneur à son rang en tenant le discours qui sied lors de la cérémonie officielle clôturant la 116e édition du grand Magal de Touba. Comme un calmant, les propos du ministre de l’Intérieur, chef de la délégation gouvernementale, sont venus expier les écarts de comportements des gorilles de Wade lors de son dernier séjour à Touba et en même temps rappeler que l’Etat est équidistant des confréries.

‘Ni excès de zèle ni paroles hors sujet’. C’est le jugement d’ensemble qui se dégage du discours très attendu, hier, du ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, lors la cérémonie officielle du grand Magal de Touba. Le locataire de la Place Washington, qui est un habitué de ce genre de discours pour avoir été plusieurs fois ministres de l’Intérieur, n’a pas fait dans l’improvisation comme son prédécesseur, Bécaye Diop. Ce dernier avait failli remettre en cause, par une bourde mémorable, l’entente cordiale entre les confréries au Sénégal. Cette fois, Me Ousmane Ngom est resté collé à ses notes. Son discours, ponctué de multiples citations tirés du Coran, indique son degré de maîtrise des textes saints.
Lors de ladite cérémonie, le ministre de l’Intérieur, qui a transmis au Khalife général des mourides le message du chef de l’Etat, a confirmé devant le guide de Touba ce que Me Wade avait annoncé vendredi dernier avant de quitter la ville de Serigne Bamba : Faire du grand Magal de Touba une journée chômée et payée. ‘Le président de la République a décrété qu’à partir de maintenant, le Magal sera un jour férié, chômé et payé’, a assuré le messager de Wade. Autant dire que le chef de l’Etat n’a pas attendu le dépôt d’un projet de loi dans ce sens et le quitus du Parlement. ’C’est sous votre magistère que le président de la République, avec qui vous entretenez une amitié, a concrétisé cette idée qu’avait prédite Mame Borom Touba’, poursuit-il. Selon Me Ousmane Ngom, Serigne Touba, qui est une fierté pour toute la race noire, mérite qu’on lui consacre chaque année 24 heures pour lui rendre hommage. Le ministre de l’Intérieur fera remarquer que ‘les économistes vont le confirmer, le Magal est le jour où la croissance du Sénégal se porte le mieux’. Selon lui, c’est aussi la matérialisation du viatique de Serigne Touba, le fondateur du mouridisme : travail et adoration de Dieu.

Auparavant, le chef de la délégation gouvernementale a rappelé l’origine et le sens du Magal qui célèbre le départ d’exil de Serigne Touba pendant sept longues années au Gabon avec des épreuves aussi périlleuses les unes que les autres. D’après lui, c’est cet exil qui lui a valu cette journée de gloire et d’action de grâce à laquelle Cheikh Ahmadou Bamba a appelé les mourides et les musulmans du monde. Et le ministre de l’Intérieur de rappeler que c’est lors de cet exil qu’il a écrit l’essentiel de sa production littéraire. Convoquant, le saint homme, Me Ngom le cite dans son livre ‘Foulk’ dans lequel il dit : ‘Mon message ne s’adresse pas seulement aux mourides, mais au monde entier, c’est un message universel qui est partout’. ’Il l’a dit, et cela s’est réalisé. Car moi-même j’ai vu une Blanche qui porte le nom de Mame Diarra, mais qui auparavant s’appelait Catherine. Je connais également un Européen de souche, Didier Aly Onomo, qui a écrit un livre intitulé : ‘La vie et l’œuvre de Bamba’, raconte de façon anecdotique Me Ousmane Ngom non sans lancer un retentissant : ‘Dieureudieuf Serigne Touba !’. Il s’est également félicité de la belle entente cordiale de toutes les confréries du Sénégal qui étaient représentées à la cérémonie officielle du Magal.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a rendu hommage à la mémoire de El Hadj Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, sixième Khalife général des mourides, arraché à l’affection des talibés, le 30 juin dernier. L’ombre de Serigne Bara, qui avait présidé la cérémonie officielle du Magal de 2010, aura plané sur la cérémonie d’hier. Ainsi, le ministre de l’Intérieur a rappelé la grande dimension de l’homonyme de l’ancien Khalife Serigne Bara Mbacké, fils de Serigne Touba et père de l’actuel Khalife général des mourides. Selon Ousmane Ngom, Serigne Bara Mbacké était un érudit qui a laissé derrière lui une forte production littéraire.

Mamadou SARR

walf.sn

4 Commentaires

  1. Pays pauvre on l’est et le demerera tant qu’on est dirige par des populistes. je n’ai aucun probleme pour qu’il soit chome, mais paye non.somebody needs to step up and tells the truth. Nous avons un serieux probleme au senegal. On ne travaille pas assez, on n’a trop de fetes et on depense trop.that’s a recipe for permanent poverty. on doit permettre a tout un chacun de pratiquer sa croyance comme bon lui semlble sans pour autant ajouter au deficit. Que ceux qui veulent aller a Touba Tivaouane, Popengine ou Medina Baye puissent aller dans de bonnes condiions. mai au non de quoi cela doit etre a la charge du contribuable? Les pays riches malgre leur development tendent a travailler plus et depenser moin quant a nous c’est l’oppose.Par example dans la compagnie que je travaille ici aux etats unis si tu es en retard de 3mn on vous colle un point. si vous absentez un jour sans prevenir la boite c’est trois points. Et on est automatiquement licencie quand on accumule 6 points.Neanmoins on a le droit de prendre un jour ferie pour accomplir ses devoirs religieux. pour voter on vous donne une demi journee libre et tu doit travailler l’autre moitie.

  2. CECI REPRÉSENTERAIT 6MILLIARDS DE MANQUE A GAGNER POUR NOTRE ECONOMIE ET VRAIMENT LE SÉNÉGAL? VU SON ETAT DE SANTE ECONOMIQUE ACTUELLE, N’EN A PAS BESOIN. LE JOUR DU MAGAL, QUE SON CONCERNÉS PARTENT FAIRE LEUR MAGAL ET QUE LES AUTRES RESTENT POUR TRAVAILLER. ET JE SUIS LOIN DE CROIRE QU’IL RESPECTERA SA PAROLE, C’EST JUSTE DES PAROLES DE POLITICHIENS. ENCORE UN COUP DUR.

  3. MOUBARACK LO pretendu economiste disait quil y’a trop de fetes au senegal , aujourdhui il soutien le contraire . le senegal est domine par des hipocrites .le senegal est l’un des pays les pluis pauvres au monde , et ça va de mal en pire tout simplement parceque dans ce pays personne travail .

  4. économiste moubarack lo,venu le temps aux sénégalais de savoir quel genre de personne il es.ET pourtant il ya’ a dans ce pays de valeureux statisticiens économistes qui peuvent clouer le bec de ce gars?
    Notre cher moubarack voguent en fonctions de ses intérêts pour que le régime de wade continue a lui donnais des marché sous couvert des serigne.Il parle trop et se contredit tout temps .Il se considère comme centre de gravité du Sénégal et un tel homme mérite méfiance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Afrique / Burkina Faso : Ouverture d’une enquête après le massacre de 170 personnes

XALIMANEWS-Une enquête officielle a été lancée, selon un procureur...

L’ONU demande à Macky Sall de libérer les figures de l’opposition et les autres détenus politiques

XALIMANEWS-La situation politique au Sénégal revient dans les débats,...

Projet de loi d’amnistie : Pas de pardon sans vérité pour les victimes, déclare Thierno Alassane Sall 

XALIMANEWS-Thierno Alassane Sall a réagi après la publication de...