Plaisir de nuit: les Thiourayes « doutt koko » et « Roukhma » plus prisées par les femmes

Date:

Les Sénégalaises, le plus souvent mariées, ont l’habitude d’embaumer les chambres voire les maisons de bons encens communément appelés Thiouraye. De la tombée de la nuit au petit matin, et particulièrement en période de fraicheur, ces bonnes femmes redoublent d’ardeur pour mieux retenir ou ferrer leurs hommes.

Un tour du côté du marché Hlm 5 nous a permis d’avoir une idée sur les nouvelles tendances Thiouraye, perles et pagnes à ce début d’année 2011. À la cantine n°5 aux marchés Hlm, une grand magasin qui vous donne envie d’y rester longtemps du fait de la bonne odeur d’encens qui vous accueille.

Juste à l’entrée, des femmes, assises, attendent avec impatience de se faire servir, difficile de se frayer un passage. Un jeune homme de taille élancée joue des coudes tant bien que pour mal accéder l’intérieur. Docteur Thiouraye de son vrai nom Khadim, nous fait part des tendances actuelles sur le marché des thiourayes. Selon lui, chaque année avec ces nouveaux produits.

Les tendances actuelles sont multiples et variées, confie-t-il. Et d’expliquer : « Cela dépend du choix des femmes. Il y a des pots remplis de boules nommées « doutt koko ». Cela ne demande même  pas l’utilisation d’un encensoir.

Il y a d’autres variétés telles que : « Key itou keur gui », « Nacka Djida », « Laalma », « Neymetti may mougne », « Akhe yangui may gagne », « kharangne lo », « Sekkibi », « Roukhma », « Yeegal gaw », « Gowé saf », Vip, etc. Selon docteur Thiouraye,  « Roukhma » est le plus demandé présentement par les femmes.

« De par son odeur très exaltante nos dame l’adore beaucoup », confesse le vendeur. Pour Kiné Sow, une dame, qui vend des ceintures de perles, nous fait part de ces produits. Elle circulait librement à travers les coins du marché à la recherche des clients. Les ceintures de perles à la main, elle explique : « Je suis laobé.

C’est nous qui connaissons les nouvelles tendances. Une fille doit toujours porter des ceintures de perles. D’ailleurs, c’est recommander pour conjurer le mauvais sort.  Si tu le portes ton mari ne te quittera jamais. Actuellement les tendances sont : le « Kristal », « Djiby drame », « Salagne salagne » ».

Maguette Faye, pour sa part une vendeuse de pagne nous fait savoir que les jeunes filles et dames, de nos jours préfèrent les nuisettes aux pagnes. « La nuit tombée, on mettait les « samba Hal », « trahir » et autres. Pour sa journée, dès le matin après la toilette, on prend le « naly » pagne blanche mais pas vulgaire pour le déjeuner », poursuit-elle.

lematindafrique.com

4 Commentaires

  1. j’avoue c tous des pervers l’afrique sera tjrs en retard t’entends jamais parlé de nvelles innovations on ne parle k de cu…………..
    salop…………..

  2. La question que je ne peux m’empecher de poser est la suivante :
    POURQUOI TANT DE DIVORCES DONC?
    SI COMME VOUS LE DITES LES FEMMES SENEGALAISES SONT « MOKK POOC » ET SAVENT RETENIR LEURS MARIS , POURQUOI LEURS HOMMES SONT DES ETERNELS COUREURS DE JUPONS ?
    POURQUOI MARIENT-ILS D’AUTRES ?
    il ya quelque chose qui cloche !

  3. Hey guayyii soyont cool on devrais pas sortir nos intttttttttttttiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimmmmmmmmmmme (« Neymetti may mougne », « Akhe yangui may gagne », « kharangne lo », « Sekkibi », « Roukhma », « Yeegal gaw », « Gowé saf »), sa devrais etre top secret . tous sa acause les medias

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

En continu

DANS LA MEME CATEGORIE
ACTUALITES