Présidentielle 2024 : Habib Sy rejette la date choisie par Macky Sall et promet d’agir

Date:

XALIMANEWS- Habib Sy ne veut pas aller aux élections à la date du 24 mars. Il compte saisir les autres candidats pour récuser la date choisie par Macky Sall. Candidat à l’élection présidentielle, il estime que seule date du 31 mars 2024 est valable.

« Le Conseil constitutionnel a été très clair. Il a fixé la date du 31 mars et a même procédé à la convocation du corps électoral. Il est allé plus loin. Il a pris toutes ses responsabilités pour qu’on aille le plus rapidement possible à des élections libres démocratiques et transparente », a déclaré Habib Sy sur la RFM.

Et de poursuivre : « président de la République est très conscient qu’il viole les dispositions du code électoral et qu’aussi, c’est une décision contraire à la décision du Conseil constitutionnel. Ce qui ne peut pas se faire ».

Le président de la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi promet d’agir si ce décret est publié « Je vais demander aux autres candidats très rapidement qu’on fasse un recours contre ce décret parce qu’il sera pris en violation de toutes les dispositions législatives et réglementaires relatives aux élections », a-t-il fait savoir.

Habib Sy soutient qu’il faut 21 jours de campagne et c’est fixé par le code électoral. « Pour le 31 mars, nous aurons 21 jours de campagne. Alors qu’avec le 24 mars, il nous reste 17 ou 18 jours au maximum. Il faut s’en tenir à ce qu’a dit le Conseil constitutionnel et je crois que c’est ce qui fait office d’obligation pour les candidats que nous sommes et aussi pour le président de la République », a expliqué l’ancien ministre qui invite le Président Macky Sall « à organiser les élections le plus rapidement possible ».

Pour rappel, le Conseil constitutionnel a précisé dans sa décision n°6/E/2024 du 6 mars 2024 qu’il a exercé ces prérogatives « par substitution, en vertu de son pouvoir de régulation », dans le but de « pallier l’inertie de l’Administration » et de « satisfaire à l’exigence constitutionnelle de la reprise du processus électoral interrompu ».

Une décision qui permet d’assurer la tenue du scrutin avant la fin du mandat présidentiel en cours. Le Conseil a confirmé ce jeudi 7 mars 2024 que les décrets présidentiels sont conformes à cette exigence constitutionnelle.

1 COMMENTAIRE

  1. please il faut aller aux élections. Le 31 mars c’est le jour de Pâques, organiser une élection ce jour sera très compliqué, il faut pas oublier que dans l’organisation des élections il y a également des chretiens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Retards de paiement des bourse : Dr Abdourahmane Diouf s’engage à trouver des solutions pour les étudiants

XALIMANEWS-Nouvellement nommé ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche...

Réhabilitation du Building Administratif : Ousmane Sonko mène une enquête minutieuse sur les dépenses et l’origine de l’incendie

XALIMANEWS-Des informations supplémentaires ont émergé concernant la visite du...

Gestion catastrophique du Port de Dakar : Les derniers actes de Mountaga Sy

XALIMANEWS- Au Port de Dakar, une certaine opinion se...