Proposition d’accueillir les Haïtiens au Sénégal : Wade entend 2 fausses notes

Date:

Ils ont répondu présent à l’appel de Coumba Gawlo Seck, initiatrice du projet humanitaire Afrik for Haïti. Ils, ce sont les artistes africains qui vont interpréter samedi prochain la chanson composée pour l’occasion et intitulée «Haïti, on ne te laissera pas dans l’oubli». Hier lors d’un point de presse, certains d’entre eux ont rejeté l’idée d’un retour des Haïtiens en terre africain soutenant qu’il y avait mieux à faire. Par Birame FAYE

ImageCe qui manque à l’Afrique, c’est le geste. Et pourtant elle a besoin d’exister par rapport aux autres. C’est une question de dignité, selon le chanteur Wasis Diop, même s’il s’agira «d’une goutte d’eau dans l’O-céan». Mais l’acte symbolique a tout son sens en Afrique quand une communauté est frappée par une catastrophe d’une grande envergure.
En effet, les artistes-chanteurs africains sont aussi décidés à apporter leur modeste contribution dans la reconstruction de la première Ré-publique noire indépendante victime d’un séisme le 13 janvier dernier.
Ces leaders d’opinion sont sur le point de concrétiser le projet humanitaire Afrik for Haïti initié par Coumba Gawlo Seck. Ils sont donc prêts à donner le maximum au morceau Haïti, on ne te laissera pas dans l’oubli, a annoncé hier l’initiatrice au cours d’une conférence de presse en présence de Ismaila Lô, Manu Dibango, Aïcha Koné du Mali, Sékouba Bambino, Wasis Diop. L’auteur du texte de la chanson, Lokua Kanza, précise que chaque artiste va chanter dans la langue de son choix.
Et pourtant, la liste des stars participants est loin d’être exhaustive, renseigne Coumba Gawlo Seck : «Tous les artistes sont impliqués. J’ai contacté les ambassadeurs, ceux qui symbolisent l’Afrique et qui peuvent inspirer la nouvelle génération.»
Et la chanteuse sénégalaise de se réjouir de l’enthousiasme des uns et des autres à adhérer à ce projet «sans demander un centime». A noter l’absence de musiciens du Maghreb. Néanmoins un groupe haïtien va prendre part aux activités.
Afrik for Haïti va soutenir le Téléthon lancé par le président de la République du Sénégal. Mieux, Me Abdoulaye Wade promet d’amener avec lui des artistes au cours d’une visite à Port-au-Prince, rapporte l’initiatrice de ce concert. «Haïti est un symbole qu’il ne faut pas négliger», considèrent les artistes. Si Coumba Gawlo n’en veut pas au chef de l’Etat sénégalais pour avoir émis l’idée de rapatrier ce peuple en Afrique, Ismaila Lô se veut plus catégorique : «Certes Me Wade a parlé avec le cœur, mais les Haïtiens ont d’autres soucis que de venir vivre au Sénégal. Leur souci, c’est de reconstruire leur pays.»
Son homologue Wasis Diop ne veut pas endosser le délit de l’oubli. «Ce n’est pas une bonne idée. Vouloir ramener les Haïtiens en Afrique c’est oublier l’histoire de ce peuple. C’est notre histoire à nous. Ramener les Haïtiens, c’est oublier ceux qui se sont battus pour créer la première République noire indépendante», fait-il remarquer. Wasis Diop a dit que le fait que Haïti soit un symbole de liberté est «quelque chose de très important». «C’est un point absolument important, et pas seulement pour les Noirs, mais pour l’Humanité. Haïti est un symbole. Ce sont des gens qui se sont battus pour que cette République puise être autonome», a-t-il conclu.
Quant au concert prévu ce samedi au Stade Léopold Sédar Senghor, il sera l’occasion de collecter des fonds destinés au peuple haïtien. Coumba Gawlo Seck souhaite que les recettes, ainsi que les autres donations qui seront enregistrées dans le compte en banque ouvert pour l’occasion, soient investies dans l’éducation des enfants. «C’est vrai qu’il faudra tout reconstruire. Mais l’éducation est la meilleure chose à donner à un enfant», souligne-t-elle. Et l’artiste sénégalaise de promettre que la transparence va prévaloir dans la gestion des fonds. «Chacun sera informé au détail près», insiste Coumba Gawlo.

lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. «Ce n’est pas une bonne idée. Vouloir ramener les Haïtiens en Afrique c’est oublier l’histoire de ce peuple. C’est notre histoire à nous. Ramener les Haïtiens, c’est oublier ceux qui se sont battus pour créer la première République noire indépendante»

    Moi qui croyais que la dignité c’était fini, ensevelie sous des poignées de CFA !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...