Sénégal-Angleterre: les notes de Thioro

Date:

Le retour de Krepin Diatta et sa titularisation sur le flanc droit et le positionnement de Ilimane Ndiaye en 10, donc en meneur de jeu qui est censé orienter et organiser le jeu, n’ont pas porté leurs fruits. Krepin, depuis son retour de blessure , a littéralement baissé en densité de jeu. Il est devenu très lent et moins combatif. Le titulariser en tant que latéral droit au détriment de Ilimane Ndiaye qui avait commencé à faire ses preuves sur ce poste constitue la première erreur de Aliou Cissé sur son onze de départ. 
En première mi-temps, les Anglais ont exercé un haut pressing sur les Sénégalais, ne leur laissant aucun espace. Ils ont tenu ce pressing serré pendant les 20 premières minutes où les Sénégalais tentaient par tous les moyens de défaire l’étau. Les hommes d’Aliou Cissé sont toutefois arrivés à se libérer et à percer la surface de réparation anglaise. Ismaela Sarr, esseulé, est parvenu à de rares occasions sur une pointe de vitesse et dribblant les défenseurs à fournir des tirs non cadrés en direction du portier anglais. Boulaye Dia en a aussi tenté avec des tirs cadrés mais qui n’aboutissent pas au fond des filets anglais. Les Anglais ont su profiter de leur domination et sur un contre, relancer proprement la balle et mettre leur premier but. Le milieu de terrain était poreux et d’énormes espaces se sont créés. La perte de balles du milieu et le manque de pressing de Pathé et Nampalys  ont occasionné le deuxième but. Nampalys aurait dû faire plus de marquage quitte à prendre un carton pour éviter le 2eme but. 2-0 pour les 45 premières minutes. Les hommes d’Aliou Cissé sont assommés.
Au retour des vestiaires, Aliou, paniqué, a procédé à 3 changements. Krepin Diatta, Ilimane Ndiaye et Pathé Ciss sont remplacés poste pour poste par Pape Gueye, Pape Matar Sarr et Bamba Dieng. Les changements n’ont eu aucun impact car les Anglais ont eu un regain d’énergie et ont su profiter de la déstructuration de l’équipe pour mettre un 3ème but assasin. Un but qui vient pour sonner le glas au sein de la tanière. Les Anglais ont réussi la prouesse de couper le groupe sénégalais en 2. Le milieu de terrain et l’attaque sénégalaise ne fonctionnaient plus. Rares sont les touches de balles de Izo complètement esseulé. Les Anglais ont étalé le beau jeu et ont littéralement marché sur les lions. Le match s’est terminé sur un score de 3-0 en faveur des 3 Lions. Les Lions du Sénégal ont sué et carburé pendant 95mn. 
Les sénégalais ont perdu le fil dès les premières minutes de jeu et les anglais ont mené de bout en bout. Ils ont d’emblée imposé leur rythme et leur jeu. Les sénégalais étaient obligés de courir derrière eux et c’est la raison pour laquelle ils ont pris 2 buts dans les 45 premières minutes car etant complètement brûlés et lessivés.
La Performance des joueurs était très en deçà de leurs capacités réelles. 
Édouard Mendy était sous pression car sa zone a été le théâtre des opérations durant tout le match. Il a tenu bon malgré les 3 buts qui ont tous été marqués suite à des contres. La porosité du milieu de terrain et les pertes de balles récurrentes ne lui ont pas facilité la tâche. Ajouté à cela, le retard de ses défenseurs sur les actions de buts du camp adverse. Edu reste un gardien de but de classe mondiale.
Kalidou Koulibaly demeure l’un des meilleurs sur le terrain aujourd’hui. 90% de ses tacles sont réussies. Abdou Diallo a perdu ses moyens, il n’avait plus de repères. Jakobs a fait fonctionner le couloir gauche tant bien que mal mais il a été submergé par les latéraux anglais. Sabaly était cerné et ses interventions étaient très courtes et mal exécutées. Il s’est bien débrouillé malgré tout pour amoindrir les dégâts.
Nampalys Mendy a été bon en première période malgré son impact manifeste sur le deuxième but. Il a réussi plusieurs passes. Il a néanmoins été mal positionné et , du coup, est complètement sorti de sa zone de confort. Il était attentiste et son rôle avec ceux de Pathé Ciss et après avec Pape Gueye se sont à vrai dire confondus. Personne ne savait qui fait quoi. Cela a occasionné des pertes de balles et la libération des espaces.
Ismaela Sarr a été coupé du jeu. Et ses rares percées et tirs ont été déjoués par la défense adverse. Krepin Diatta, comme à son habitude a un peu ralenti le rythme du jeu. Le marquage et la pression des anglais l’obligeaient à se débarrasser de façon hasardeuse les balles. Son couloir droit a moins bien fonctionné malgré les efforts de Sabaly. Ilimane Ndiaye a été très mal utilisé durant ce match. Sa place de prédilection au sein de la tanière est ailier droit à la place de Krepin. Il a déjà fait ses preuves à ce poste et Aliou a pris le pari perdant de lui faire jouer en tant que 10 lors de ce match contre l’Angleterre. Il a été coupé et esseulé par les anglais. Il était perdu finalement car il courait dans tous les sens pour apporter son aide dans les ailes. S’il était bien positionné sur l‘aile droite, des solutions auraient pu sortir de là. La deuxième erreur de Aliou c’est de le faire sortir au retour des vestiaires au lieu de le repositionner. Ces changements ont terni le match et conforté l’écart de but des anglais.
L’Angleterre a été très bien structurée et a fourni un football très propre. Ils ont été bien meilleurs que les sénégalais. Ils ont gagné techniquement et tactiquement le match. Sur 4 tirs cadrés, les anglais ont marqué 3 buts.
Les Lions du Sénégal doivent reprendre de la graine. Aliou Cissé doit démissionner et laisser la chance à ces jeunes de se faire coacher par un technicien à la hauteur.
Aliou est bon et connaît ses joueurs mais il ne peut pas faire exploser leurs talents et aptitudes. Aliou a des soucis dans un match de faire une lecture claire du jeu et d’adopter les recettes gagnantes pour se tirer d’affaire. 
Les Boys ont besoin de plus que ça pour éclore leurs talents et s’imposer à la face du monde sans complexe. Aliou a déjà fait le nécessaire en débusquant ces talents à l’état brut et en faisant un travail remarquable avec eux pour les intégrer. Nous devons passer maintenant à une autre étape avec l’Equipe et le niveau de technicité que cela prend, Aliou n’est malheureusement pas encore à ce stade.
Nous avons un groupe de jeunes extraordinaires et le meilleur reste à venir.
Thioro Mbengue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Non à la dictature, oui au rétablissement de l’Etat de droit (Par Delta Piso)

L'indifférence d'un peuple est la première force d'un régime...

Nos universités ne sont pas des stands de tir ! (Par Babacar Ndiaye)

« UGEBISTES » Abdourahmane Diouf, Cheikh Tidiane Dieye, Ousmane Sonko….., Collègues...