Sommet de l’Uemoa. Passes d’armes entre Wade et le gouverneur de la Bceao.

Date:

Wade dézingue encore la Bceao, le gouverneur se défend

Samedi encore, le président de la République a ouvert le feu sur la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), concernant les fameuses réserves « planquées » dans des banques étrangères. Sauf que cette fois-ci, c’était en présence du gouverneur de l’institution financière. A la suite des critiques de Me Wade à Bamako où se tenait le sommet des chefs d’Etat de l’Uemoa, le gouverneur a répliqué à travers des explications pour dire que la Bceao respectait les textes. Le Président est encore revenu à la charge…

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) s’est sans doute résolu à l’idée que l’institution financière est dans le collimateur du Président Sénégalais. Me Abdoulaye Wade, qui a beaucoup critiqué la Banque centrale par le passé, ne s’est pas empêché d’ouvrir encore le feu, et pour la première fois, en présence du gouverneur qui n’a pas manqué de réagir. C’était samedi dernier lors de la 14e session du sommet des chefs d’Etat de l’Union économique et monétaire ouest Africaine (Uemoa). Selon des sources très sûres, Me Wade a pris la parole pour qualifier « d’absurde » le fait que la Bceao fasse des bénéfices et les place dans des banques à l’étranger, alors que les Etats membres traversent des problèmes financiers. Encore une fois, le chef de l’Etat a exigé devant les huit pays de l’Uemoa, et en présence du gouverneur de la Banque, le rapatriement de ces réserves.

Piqué au vif, le gouverneur de la Bceao n’a pas manqué de réagir. Selon les mêmes sources, il a indiqué que l’institution qu’il dirigeait respectait en tout cas les textes institués par les pays membres. Une réplique qui a conduit Me Wade à reprendre la parole pour dire que c’est à eux, chefs d’Etat, de définir l’orientation de la Banque. Le Président a affirmé que la Bceao devrait contribuer au développement des membres de l’institution financière. Il y a de cela quelques jours, lors de la cérémonie d’ouverture de la table ronde sur le financement du Programme national d’investissement agricole (Pnia), Me Wade avait presque formulé les mêmes critiques contre la Bceao. Une source présente à Bamako au moment de ces échanges explique que les autres chefs d’Etat ne sont pas intervenus dans le débat après que le bras de fer entre le Chef de l’Etat sénégalais et le gouverneur de la Bceao. Mais tout porte à croire que les autres chefs d’Etat ne partagent pas l’avis de Wade, car toujours selon nos sources, à la suite de la rencontre, le Gouverneur de la Bceao et le Président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) ont été chaleureusement félicité par la conférence pour l’excellent travail qu’ils abattent à la tête de ces deux institutions financières.

A la fin du sommet, les chefs d’Etat de l’Uemoa ont tenu un point de presse commun. Interrogé sur la situation au Niger, Me Wade a affirmé devant les journalistes qu’il s’attendait à ce coup d’Etat. D’autant que, révèle-t-il, il a reçu le Premier ministre nigérien pour lui faire part de ses inquiétudes à cause des positions figées des parties impliquées dans la crise.

Cheikh Mbacké GUISSE

lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....