Souleymane Ndéné Ndiaye rappelle l’option ’’irréversible’’ du Sénégal pour la transparence

Date:

Dakar, 22 mars (APS) – Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye a rappelé, lundi à Dakar, l’option ‘’irréversible’’ du Sénégal ’’d’ériger la transparence en règle de conduite et de gestion des affaires publiques’’.

‘’Sous l’impulsion du président Abdoulaye Wade, le Sénégal a pris l’option irréversible d’ériger la transparence en règle de conduite et de gestion des affaires publiques’’, a-t-il notamment indiqué à l’ouverture des travaux de l’Assemblée général constitutive du Réseau Africain des régulateurs des marchés publics.

Des délégués en provenance des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ainsi que d’autre pays notamment la République centrafricaine, le Tchad, le Congo, le Maroc, la Tunisie, le Cameroun, Madagascar, prennent part à la rencontre, prévue sur deux jours.

Selon le chef du gouvernement, ‘’c’est ainsi qu’après l’adoption du Programme national de Bonne gouvernance en juin 2002 et son lancement officiel en avril 2004 avec l’appui du programme des Nations unies pour le développement (PNUD), la Commission de lutte contre la corruption, la concussion et non transparence a été mise en place’’.

‘’De même, a-t-il dit, la Charte de transparence et d’éthique en matière de passation des marchés a été promulguées en juin 2005’’.

Il a ajouté ‘’dans le domaine spécifique des marchés publics, de profondes mutations sont intervenues depuis 2007, s’inscrivant dans le cadre plus global des réformes financières et budgétaires’’.

’’Depuis l’adoption en janvier 2008 du nouveau code des marchés, issu de la transposition des directives 4 et 5 de l’UEMOA, de la mise en place l’Autorité régulation des marchés publics (ARMP) et de la direction centrale des marchés public (DCMP), des actions décisives ont été menées dans le sens de la consolidation du dispositif institutionnel et réglementaires’’.

Me Ndiaye s’est en outre dit ‘’persuadé’’ qu’au terme de leurs travaux de l’Assemblée général constitutive du Réseau Africain des marchés publics, ‘’des proposition pertinentes seront formulées pour permettre aux états membres du réseau, de disposer des éléments objectifs de prise de décision de nature à concourir au renforcement de la bonne gouvernance dans nos pays’’.

‘’(…) Assurément, a soutenu M. Ndiaye, la réforme des marchés publics ainsi que les réformes de 2ème génération qu’elle appelle, relève d’un enjeu régional d’où la pertinence de la mise en place d’un réseau comme de l’ARMP (Autorité régulation des marchés publics).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

L’écrivain Panafricaniste Rachid Nekkaz propose une solution pacifique aux Sénégalais

Après le Plan B, le Panafricaniste et homme politique...

Incendie du véhicule d’Ousmane Diop à Saly : Sur le banc des accusés, Cheikh Issa Sall sort de sa réserve

XALIMANEWS-Malgré la baisse de tension politique suite à l'annulation...

OUA : La Mauritanie accepte d’assurer la présidence tournante de l’Union africaine et met fin à des mois de blocage

XALIMANEWS-Ce samedi, la Mauritanie a officiellement accepté d’assurer la...