Une usine de fabrique d’avions pour le père, Une école d’aviation pour le fils : Délires aériens des Wade

Date:

La compagnie aérienne Sénégal Airlines a procédé hier, à la réception de deux Airbus «A-320», en prélude au démarrage officiel de ses activités, prévu le 25 janvier prochain. Au cours de la cérémonie de réception, le président de la République, Me Abdoulaye Wade a annoncé que le Sénégal se prépare à mettre sur pied une usine de montage d’avions. C’est vers 17 heures 50 minutes que les deux airbus A-320 (Gandiol et Kayemor) de la nouvelle compagnie Sénégal Airlines ont atterri sur le tarmac de l’Aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar. La compagnie va démarrer ses activités avec ces deux Airbus d’une capacité de 179 places chacun. «A part les deux avions ici présents, un autre appareil dont l’arrivée est prévue dans quelques mois est attendu pour compléter la flotte de Sénégal Airlines», annonce le ministre d’Etat, ministre des Transports aériens Karim Wade selon qui, d’autres avions s’ajouteront à la flotte de la compagnie. En attendant, informe-t-il, les premiers vols vont relier Dakar à Abidjan, Conakry, Bamako, Banjul et Nouakchott. Sénégal Airlines prévoit de mettre en place progressivement un réseau de destinations complet à partir de Dakar.

La cérémonie de réception des premiers avions de Sénégal Airlines a été une tribune pour le président de République, Me Abdoulaye Wade d’annoncer que le Sénégal se prépare à construire une usine de montage d’avions. Devant un parterre de partisans et de sympathisants massés sur le tarmac de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, Me Abdoulaye Wade déclare : «Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin. Après la mise sur pied de Sénégal Airlines, nous allons nous attaquer à d’autres projets non moins importants». «J’ai demandé au Premier ministre et au ministre chargé des Transports aériens de s’atteler au projet d’une usine de fabrication d’avions au Sénégal», poursuit-il.

Et pour mieux convaincre son auditoire, le Président Wade théorise : «N’en doutez pas. Je réfléchi d’abord, avant de prendre des contacts pour me convaincre de la faisabilité du projet. Bientôt, je voudrais que les Sénégalais voient des avions, certes, pas de grands Boeings, mais au départ de petits avions made in Sénégal. Si cela est fait, je pourrais décoller de Dakar pour aller par exemple à Touba ou dans les autres régions. Malheureusement, il n’y a pas un aéroport pour Touba.»

Pour marquer davantage sa volonté de prendre en charge de manière rationnelle la progression du Sénégal, Me Wade indique que la construction de cette usine serait précédée des études de faisabilité et d’un programme de développement des infrastructures aéroportuaires pour faciliter les échanges internationaux. Ce projet sera complété par une autre ambition du ministre d’Etat ministre des Transports aériens : il s’agit de la création de l’African aviation college qui serait selon le ministre Karim Wade, une école pour former les Africains à tous les métiers de l’aviation.

Par ailleurs, Me Wade pense qu’en dépit de la forte implication de l’Etat dans la création de la compagnie Sénégal Airlines, il ne compte pas jouer les premiers rôles. «L’Etat avait les moyens de refaire une autre compagnie après l’arrêt des activités de la compagnie Air Sénégal international» qui, de l’avis du Président «n’avait pas de gestion cohérente». Mais, «le gouvernement n’a pas pour ambition de devenir actionnaire majoritaire. L’Etat n’a que quelques actions, à savoir 36% du capital alors que le secteur privé détient les 64%», précise le Président Wade. Cela, pour dire que les employés de Sénégal Airlines n’auront pas à se plaindre devant l’Etat du Sénégal. «Dans la construction du capital de Sénégal Airlines, le gouvernement du Sénégal a réuni plusieurs sociétés d’investissement privé ainsi que des particuliers. Donc, aux employés de Sénégal Airlines, votre interlocuteur n’est plus l’Etat du Sénégal, mais les privés», déclare Me Wade.

lequotidien.sn

3 Commentaires

  1. c’ est normal qu’ils pensent au ciel car sur ils sont vomis par les senegalais
    un jour viendra ou ils devront aller sur la lune et oui c ca wade family

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Retards de paiement des bourse : Dr Abdourahmane Diouf s’engage à trouver des solutions pour les étudiants

XALIMANEWS-Nouvellement nommé ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche...

Réhabilitation du Building Administratif : Ousmane Sonko mène une enquête minutieuse sur les dépenses et l’origine de l’incendie

XALIMANEWS-Des informations supplémentaires ont émergé concernant la visite du...

Gestion catastrophique du Port de Dakar : Les derniers actes de Mountaga Sy

XALIMANEWS- Au Port de Dakar, une certaine opinion se...