Vifs échanges entre Aminata Touré et Mariama Sarr

Date:

On en sait un peu plus sur l’ambiance qui a régné lors de la consultation entre Mimi Touré et Mariama Sarr, à la suite de la proposition du nouveau portefeuille qu’il s’était agi de lui confier, à savoir l’aménagement du territoire et les collectivités locales. Ce dont Mariama ne voulait visiblement pas, si l’on se fie à nos sources.
Les deux femmes se seraient expliquées vertement dans le bureau de l’ancienne garde des sceaux, et toute nouvelle premier ministre, Aminata Touré. Cependant, il faut tout de même noter que la non reconduction de Mariama Sarr en a étonné plus d’un, l’intéressé en premier. Mais ainsi va la politique…

3 Commentaires

  1. Madame Mariama Sarr aura rempli sa mission convenablement, après des mois de manifestation d’une timidité visible qu’elle a su dominer au fil du temps, et le Président Macky Sall n’avait pas été insensible à sa bonne volonté et à son efficience, comme l’exigeait l’ancien Premier ministre Abdou M’baye.
    Quand bien même Madame Mariama Sarr aurait été réticente à occuper la station qu’on lui a proposée parce qu’elle aurait estimé être plus apte ailleurs, le Premier Ministre aurait dû en discuter avec le PR pour qu’elle puisse servir ailleurs.
    Ce serait trop injuste qu’on lui dise : « C’est à prendre ou à laisser », après les efforts qu’elle a fournis avec réussite.
    Un proverbe Japonais dit : « Le malheur peut être un pont vers le bonheur » !
    Bon courage, madame !

    • tu as raison sadaga pourkoi ils ont fait ca a Mariama Sarr c n est pas normal elle a tt fait pour l président et pour les femmes elle connait bien son travail tt le monde l sait elle est une battante travailleuse engagée dynamique elle est une grande référence pour ns les femmes du Sénégal après tant d efforts qu elle a fait pour l parti récompense 000

  2. La fonction de Ministre est fortement dévaluée dans notre pays. Les critères qui prévalent dans la reconduction d’un Ministre obéissent certainement à des règles inaccessibles au profane que je suis. Les raisons politiques qui ont obligé le Président à se séparer de Madame Mariama SARR relèvent, à mon avis, de conjectures aporétiques.
    Sa mise prématurée à l’écart est une erreur de casting politique. Le Président est arrivé à un tournant important de son mandat à la tête de l’Etat du Sénégal. Les citoyens de son pays sont exigeants en termes de perspectives. Les signaux politiques qui proviendront de lui seront déterminants pour sa carrière politique. Pour la clarté de son discours politique, la présence à ses côtés, de responsables suffisamment porteurs de perspectives est une exigence politique disqualifiant les situations de vide politique dans sa communication.
    Madame SARR justifie la pratique de la politique dans nos contrées par sa sobriété et l’image du politiquement correct qui est la sienne et des valeurs associées. La République ne saurait impunément se passer de personnes qui apportent à leurs concitoyens des raisons politiques d’espérer en la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE