Wade: « Les femmes portent le nom de leur mari, pourquoi pas l’inverse ».

Date:

Aminata Tall, une obsession solennelle Pour wade…« Les femmes portent le nom de leur mari, pourquoi pas l’inverse

Le nom de Aminata Tall a doubleùe,t retenti hier sous les voûtes de la salla d’apparat de la cour suprême. Victime d’un insistant lapsus, le président Wade a eu du mal avec le nom du juge Aminata Fall Cissé qu’il voulait citer. A la place, il prononçait toujours le nom de Aminata Tall.

Sur un autre registre, Jouant sur la provocation, Me wade lance même dans la salle : « Les femmes portent le nom de leur mari, pourquoi pas l’inverse ».

Extrait le quotidien xalimasn.sn

5 Commentaires

  1. wade doit savoir que nous sommes des musulmans et s’il se voit de une autre religion il n’a que le dire .Les femmes repondent au nom de leur mari ici au senegal et partout dans le monde;s’il veut faire plaisir a sa ridicule viviane il n’a qu’a le chercher autrement……wassalam

  2. Bravo wade , un grand pas pour libérer les femmes sénégalaises , on est toutes avec vous wade , notre salut viendra de vous wade .
    Vous êtes courageux , et on votera pour toi en 2012
    vive la république
    vive le Sénégal libre
    vive les femmes
    vive la laïcité

  3. feministe,ce que Wade veut ne vous arrange pas.Il ne peut pas refaire le monde.On lui demande seulement de gerer le Senegal,ce qu’il peine a faire.Il joue au clown.Si on le suit,bientot il va legaliser le mariage homo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...

Afrique-Mali : le dialogue inter-Maliens s’ouvre dans la contestation

XALIMANEWS-Le dialogue inter-Maliens voulu par les autorités de transition...