Bassirou Diomaye Faye un président réformateur (Par Alioune Tine)

Date:

Bassirou Diomaye Faye un PR Réformateur est né, mis en forme et figuré par son discours-programme historique du 4 avril 2024.
Mais surtout par la première mesure annoncée dès son élection triomphale à la tête du pays : d’avoir immédiatement démissionné de toutes les fonctions qu’il occupait au sein de son parti, le Pastef.
La coupure entre les responsabilités au sein du parti et celles au sein de l’état est une étape importante vers la construction d’un état impartial, qui met définitivement un terme à 64 ans de confusion des genres.

Les annonces sur la reddition des comptes, la lutte contre les crimes économiques, et particulièrement lâcher la bride aux mécanismes de lutte contre la corruption de leur permettre de travailler, d’enquêter et de publier leur rapport en toute liberté sera une avancée de taille dans la gouvernance transparente et vertueuse. Construire une justice indépendante figure parmi les demandes sociales de ce pays où tout le monde s’accorde à reconnaître qu’il faut absolument mettre un terme à l’intolérable assujettissement de la justice. Ces annonces constituent un énorme effet dissuasif et une grande pression déjà sur ceux qui sont tentés de commettre les crimes économiques.
La protection des lanceurs d’alerte c’est la cerise sur le gâteau. La décisions de prendre des initiatives pour un dialogue national sur la révision des institutions correspond à des rêves et des utopies que nous caressions depuis l’an 2000, on a fait le Pacte Républicain en 2005 quand j’étais le President de la Raddho, on a eu les Assises Nationales qui ont largement mobilises nos citoyens partout dans le pays en 2008/2009 et la CNRI en 2012. Sans résultat significatif des régimes qui se sont succédé. Enfin le PACTE en 2024. C’est le PM , Mamadou Lamine Loum qui va enfin se réjouir aussi de ces initiatives audacieuses et révolutionnaires.

Les Sénégalais , je suis certain seront bien mobilisés pour soutenir toutes ces initiatives visant à moderniser l’état et la société. Surtout quand ça va aussi dans le sens d’un renforcement de la démocratie participative et citoyenne, car ces reformes majeurs s’inscrivent dans le cadre d’une concertation avec les forces vives de la Nation. Le Senegal est par ailleurs, déjà bien préparée à l’avènement de cette démocratie participative et citoyenne avec l’organisation des concertations citoyennes qui regroupent toute la société civile, avec l’équipe de Mamadou Lamine Loum, René Lake, Mamadou Ndoye et Dior Fall Sow. Comment ne pas soulever la manière dont le discours du PR Bassirou Diomaye Faye font écho aux recommandations quotidiennes des organisations de la société civile. Vous avez pris une voie difficile qui tourne le dos aux fausses promesses et aux calculs politiciens qui ont souvent déçu et trahi le peuple. Mais sachez bien que le difficile est le chemin . Et vous ne serez pas seul sur cette voie. Parce que c’est la voie de la sagesse et du progrès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Reforme de la justice : Regarder globalement pour agir sur les lois et les institutions (Par Mamadou Kassé)

L'initiative des nouvelles autorités d'envisager la réforme de la...

Deux Sénégalais périssent dans l’effondrement d’un bâtiment en Espagne

XALIMANEWS: Deux ressortissants sénégalais ont trouvé la mort et...

Le professeur Babacar Guèye nommé facilitateur des Assises de la justice

XALIMANEWS: Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar...