Casamance: Il faut revoir le dispositif et le commandement militaire en place: le journaliste Allen Yéro Embalo parle des fuites d’informations dans l’armée

Date:

Les armes ont encore retenti dimanche et lundi dans deux endroits différents du département de Bignona. Mais l’accrochage de lundi a été le plus meutrier, avec une dizaine de morts selon plusieurs source concordantes que nous avions contactées. Ce regain de tension est le signe de la récuépartion des anciennes bases de Salif qui a énormément recruté de jeunes combattants dont certains viennent du front sud proche de César. Si on analyse l’audace avec laquelle les rebelles se sont attaqués à l’armée, on comprend aisément que le système a changé. Désormais, on n’est plus en face d’hommes qui viennent d’un pays limistrophe comme la Gambie ou la Guinée-bissau, mais de combattants qui ont réinstallé des bases à l’intérieur des zones de combats. Toutes les opérations partent de là. C’est le système centrifuge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Première sortie officielle : Le Président Bassirou Diomaye Faye se rend à Touba, ce lundi

XALIMANEWS- Pour une première sortie officielle, le Président de...

Le déclassement de la bande filaos traité à la Cour Suprême le 25 Avril

C’est un grand pas qui vient d’être franchi. En...

136e Pèlerinage Marial de Popenguine : l’édition de cette année prévue du 18 au 20 mai 2024

XALIMANEWS-La 136e édition du Pèlerinage marial de Popenguine est prévue...

Lutte contre l’émigration clandestine : sept individus arrêtés à Nianing

XALIMANEWS-Les autorités ont intensifié leurs efforts dans la lutte...