Chaleur meurtrière au Sahel : une étude incrimine le réchauffement climatique « d’origine humaine »

Date:

XALIMANEWS-Selon France 24 qui cite une étude du réseau World Weather Attribution publiée jeudi, le réchauffement climatique « d’origine humaine » est responsable de la vague de chaleur exceptionnelle qui a touché le Sahel du 1er au 5 avril et provoqué de nombreux décès au Mali et au Burkina Faso.

D’après le média français, les scientifiques précisent qu’un tel épisode climatique ne survient en principe qu' »une fois tous les 200 ans ». L’épisode de chaleur meurtrier qui a frappé le Sahel début avril est liée au réchauffement climatique « d’origine humaine », indiquent les scientifiques du réseau World Weather Attribution (WWA), dans une étude publiée jeudi 18 avril.

Pour rappel, du 1er au 5 avril, le Mali et le Burkina Faso ont connu une vague de chaleur exceptionnelle, autant par sa durée que par son intensité, avec des températures supérieures à 45 °C à l’origine de nombreux décès dans ces pays. Les vagues de chaleur sont fréquentes au Sahel en cette période de l’année, mais celle d’avril « aurait été plus fraîche de 1,4 °C » dans la région « si les humains n’avaient pas provoqué le réchauffement de la planète en brûlant des énergies fossiles », ont assuré les auteurs du rapport, qui ajoutent que : « Ces tendances se poursuivront avec le réchauffement futur. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Assemblée nationale : la députée Amy Ndiaye Gniby prévoit de proposer une loi contre l’homosexualité

XALIMANEWS-La parlementaire Amy Ndiaye Gniby prévoit de soumettre une...

Finale de l’UEFA Champions League 2023/2024 : le Borussia est-il capable de faire sensation ?

XALIMANEWS-Le 1er juin, à Londres (Angleterre), dans le grand...