Cheikh Anta Diop : un savant exceptionnel (Partie IV et fin ) L’héritage de Cheikh Anta Diop

Date:

IV- L’héritage de Cheikh Anta Diop :

GIF - 78.6 ko
C. A. D. et SCOTT KING

A la lueur de l’analyse globale de son œuvre, on constate que Cheikh Anta Diop a sérieusement ébranlé l’idéologie européenne en démontrant scientifiquement l’origine monogénétique et africaine de l’humanité, l’origine africaine de la civilisation égyptienne, l’origine africaine du savoir grec sans oublier l’origine africaine des concepts philosophiques des religions dites monothéistes.

Néanmoins, il est indispensable de rappeler que ce n’est pas lui qui a racialisé le débat philosophico-scientifique, bien au contraire. Depuis la traite négrière, toutes les questions relatives à l’intelligence humaine et aux variétés humaines ont été méthodiquement et systématiquement racialisées par l’occident et cela dans tous les domaines : la religion, l’histoire, l’économie, la science, la culture, la biologie, la civilisation, la philosophie, les sciences sociales, les sciences humaines, etc.

JPEG - 109.9 ko
CHEIKH ANTA DIOP HONORE A MOREHOUSE UNIVERSITY EN PRESENCE DU MAIRE D’ATLANTA (3ème à gauche)

Cette atmosphère d’hostilité idéologique anti-nègre survit encore aujourd’hui à travers le racisme, les injustices sociales, les inégalités économiques, la discrimination professionnelle, l’obscurantisme sur les inventeurs et savants noirs, la dépréciation de l’histoire scientifique africaine et les écrits teintés d’un racisme à peine voilé de la part de certains chercheurs. « L’home moderne, Homo sapiens sapiens, apparu en Afrique il y a 120 000 ans, n’a-t-il pas donné la mesure de son intelligence qu’après être arrivé en Europe via l’Asie, il y a environ 40 000 ans ?« . Cette phrase relevée dans le quotidien « Le Monde » du 15 janvier 2002, illustre parfaitement ici notre propos. Il s’agissait pourtant de médiatiser la découverte de la grotte de Blombos (Afrique du sud), faite, chose cachée au public, 10 ans plus tôt ! Un autre article publié cette fois dans la revue « Pour la Science » de janvier 1998, comportait un paragraphe au titre explicite de « Racisme archéologique » à propos de l’histoire africaine. Et nous pourrions citer d’innombrables exemples. [1]

Ainsi, en s’inscrivant dans des actions de lutte contre le racisme et de réécriture seine de l’histoire de l’humanité, Cheikh Anta Diop souhaitait ainsi, réunir les hommes et les femmes de bonne volonté désireux de bâtir un monde débarrassé des idées xénophobes, en démontrant que les hommes jouissent tous des mêmes capacités intellectuelles :

« Le problème (…) est de rééduquer notre perception de l’être humain, pour qu’elle se détache de l’apparence raciale et se polarise sur l’humain débarrassé de toutes coordonnées ethniques », affirmait-t-il par exemple au colloque d’Athènes en 1981.

africamaat.com

Références bibliographiques:[1] Il convient donc de rendre hommage aux chercheurs européens qui ont fait preuve d’honnêteté dans leurs écrits. Dans le désordre, nous citerons Hérodote, Strabon, Hécatée d’Abdère, Diodore de Sicile, Platon, Plutarque, le conte de Volney, Jean François Champollion, Martin Bernal…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rapatrié de la France, Imam Kaba en garde à vue à la Dic

XALIMANEWS-L’étau se resserre autour du prêcheur "radical" Sénégalais, Imam...

Justice : Viviane Chidid condamnée à payer plus de 16 millions F CFA à Nsia Assurance 

XALIMANEWS-La chanteuse Viviane Chidid a perdu un procès contre...

Espagne / Passeports : Un véritable casse-tête pour les Sénégalais d’Espagne (Par Momar Dieng Diop)

Depuis quelques années, les Sénégalais d’Espagne font face à...