Commercialisation de l’arachide : l’Etat fixe le prix plancher à 280 F le kilogramme

Date:

XALIMANEWS-Le prix plancher du kilogramme d’arachide est fixé à 280 francs CFA pour la campagne de commercialisation des récoltes 2023-2024, dont le démarrage est prévu le 30 novembre prochain, a annoncé, vendredi, le Premier ministre, Amadou Ba, en parlant d’un ‘’prix consensuel’’.

‘’La campagne agricole 2023-2024 s’annonce prometteuse, avec une production d’arachide estimée à plus de 1,7 million de tonnes’’, a déclaré M. Ba lors d’un conseil interministériel consacré à la campagne de commercialisation de l’arachide.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Équipement rural et de la Sécurité alimentaire, Samba Ndiobène Ka, et celui de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Doudou Ka, ont pris part à cette réunion, aux côtés de représentants des huiliers et des organisations paysannes.

C’était l’occasion d’‘’évaluer les défis auxquels l’arachide est confrontée et de définir des orientations stratégiques pour maximiser son potentiel’’, a souligné le Premier ministre.

‘’Une planification anticipée s’avère cruciale pour garantir le succès de la filière en permettant à tous les acteurs, les producteurs notamment, de tirer profit de leur labeur’’, a ajouté Amadou Ba.

Selon lui, le gouvernement a alloué un budget de 100 milliards de francs CFA, dont 28 milliards pour la subvention des semences d’arachide, à la campagne agricole 2023-2024.

Il a invité les ministres chargés des Forces armées, de l’Intérieur, des Finances et du Budget, de l’Agriculture et leur collègue du Commerce à prendre ‘’les mesures nécessaires’’ pour une bonne collecte des graines d’arachide à partir du 30 novembre. Amadou Ba leur a demandé aussi de faire en sorte que le prix plancher fixé soit appliqué.

Le chef du gouvernement a insisté sur la nécessaire ‘’collaboration’’ entre le gouvernement et les acteurs de la filière arachide.

Cette collaboration permettra d‘’identifier les obstacles et les opportunités qui se présentent à nous’’, a-t-il dit.

‘’Nous devons également nous attarder sur la question de la valorisation de notre production arachidière en encourageant l’innovation, la transformation locale et la recherche de nouveaux débouchés nationaux et internationaux. Cela permettra non seulement de garantir des revenus décents à nos producteurs, de renforcer aussi notre position sur le marché mondial’’, a ajouté M. Ba.

Il reviendra aux ministères concernés par la commercialisation des récoles d’arachide et aux acteurs de la filière d’empêcher la sortie des graines du territoire national pendant une durée déterminée.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE