Côte d’Ivoire: le coup de téléphone de Obama à Goodluck Jonathan

Date:

La communauté internationale pourrait renforcer les casques bleus de l’Onu déployés en Côte d’Ivoire (Onuci) pour parer à toute action des partisans du président sortant Laurent Gbagbo, a déclaré mercredi le porte-parole du département d’Etat, P.J. Crowley.

Ce dernier a indiqué lors d’un point de presse que les Etats-Unis discutaient actuellement d’un possible renforcement des efforts de paix avec la France, qui dispose de 900 soldats d’élite dans son ancienne colonie, ainsi qu’avec des pays africains de la sous-région.

L’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire dispose d’un contingent de 10.000 hommes dans le pays.

« Nous avons pour le moment de simples discussions sur qui pourrait contribuer à envoyer des soldats et comment augmenter la force de maintien de la paix des Nations unies. Des décisions doivent être prises à ce sujet, ce qui n’est pas encore le cas », a-t-il dit.

« Ces renforts seraient un nouveau moyen d’adresser un message clair au président Gbagbo ».

A propos de ce dernier, le porte-parole de la diplomatie américaine a déclaré: « On ne peut pas exclure qu’il puisse à un moment donné défier la présence de la force (de l’Onu) en y opposant la sienne. Nous voulons espérer qu’il ne sera pas nécessaire de recourir à la force mais nous reconnaissons par là l’intérêt d’avoir des soldats de la paix sur place ».

P.J. Crowley a ajouté à propos de Laurent Gbagbo, dont les Nations unies, les Etats-Unis, la France, l’Union européenne, l’Union africaine et la Cedeao réclament le départ du pouvoir au profit d’Alassane Ouattara:

« Nous souhaitons que le président Gbagbo abandonne ses fonctions. Nous souhaitons qu’il se retire de manière pacifique et qu’il ouvre la voie à une transition pacifique. Nous sommes à l’évidence préoccupés par les menaces de violence ».

LA RUSSIE RÉTICENTE

« Le président Gbagbo doit accepter les résultats de l’élection présidentielle. De notre point de vue, ceci n’est pas négociable ».

Un haut responsable américain s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, a expliqué que le renforcement de la mission de l’Onu ne signifie pas nécessairement délivrer un mandat pour contraindre Gbagbo à partir par la force.

Le président Barack Obama a téléphoné à son homologue nigérian Goodluck Jonathan mercredi pour discuter avec lui de la situation, a indiqué la Maison blanche.

Obama a exprimé son soutien aux efforts de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et a informé Jonathan des mesures prises par les Etats-Unis pour renforcer les efforts de paix, a ajouté la présidence américaine.

Des diplomates au Conseil de sécurité ont précisé à Reuters que la Russie, dont la compagnie pétrolière Lukoil mène des opérations de prospection en Côte d’Ivoire, aurait indiqué ne pas apprécier l’idée et pourrait s’y opposer.

Moscou a retardé l’approbation d’une déclaration du Conseil de sécurité reconnaissant Ouattara comme président de la Côte d’Ivoire. Les Russes affirment ne pas approuver l’idée que l’Onu prenne partie pour un camp dans une affaire qui est un contentieux national.

Enfin, le porte-parole américain a indiqué que l’administration Obama suivait attentivement les informations faisant état d’atteintes aux droits de l’homme pendant l’actuelle crise ivoirienne.
afp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

France : Stéphane Séjourné sur le franc CFA, « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, c’est de la souveraineté des...

XALIMANEWS-Le ministre français Affaires étrangères Stéphane Séjourné a accordé un entretien...

Football-Match amical : le Sénégal en maîtrise face au Gabon (3-0)

XALIMANEWS-Ce vendredi soir à Amiens au stade de la...