Dans l’univers quotidien du nouveau Chef d’Etat : En attente de son investiture, Diomaye Faye en retrait dans un hôtel de la place

Date:

XALIMANEWS-Déjà dans la peau d’un chef d’État, Bassirou Diomaye Faye s’est mis au travail. Seneweb nous informe qu’en attendant la publication des résultats officiels définitifs du scrutin du 24 mars par le Conseil constitutionnel, le président nouvellement élu a un agenda quotidien surbooké.

Dans l’intimité de sa suite à hôtel Azalaï sis sur la corniche-Ouest de Dakar, où il a élu domicile pour des séances de travail depuis dimanche soir, à la suite de la publication des premières tendances, tout a désormais changé dans les habitudes du fils de Ndiaganiao.
Même si l’homme, du fait de son humilité et son attachement à sa famille, ne semblait pas accorder une certaine rigueur par rapport à son accessibilité, les exigences sécuritaires et protocolaires corollaires à son nouveau statut de chef d’État le lui ont imposé.
Dans une courte vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, on voit Bassirou Diomaye Faye, dans son costume africain bleu assorti d’une casquette de la même couleur, escorté par un agent du Gign. Il faisait un briefing avec son staff composé d’une vingtaine d’hommes de confiance. Parmi eux, beaucoup n’ont jamais été jusqu’ici mis au-devant de la scène médiatique. Ce sont des gens de l’ombre avec qui Sonko et Faye ont longtemps travaillé, nous souffle-t-on. Il s’agissait, particulièrement, de se pencher sur les préparatifs de la prestation de serment et de la passation de pouvoir qui devraient être effectives au plus tard le 2 avril prochain.
D’ailleurs, jeudi soir, des clichés sont devenus viraux sur la toile : Bassirou Diomaye Faye, accompagné d’Ousmane Sonko, est reçu par le président sortant Macky Sall au palais de la République. Ils ont discuté en profondeur des grands dossiers de l’État, ainsi que de la cérémonie de prestation de serment et de passation de service. Le tout, dans une ambiance bon enfant. 
Diomaye a ensuite eu droit à une visite du palais présidentiel, cette splendide œuvre architecturale. 
À signaler que lors de leur réunion de mercredi, Diomaye et son équipe auraient également abordé la cérémonie solennelle de levée des couleurs prévue à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal, le 4 avril. Un véritable baptême du feu ! « C’est un homme méthodique », nous rappelle-t-on.
Parallèlement, le successeur de Macky Sall est « en contact permanent » avec son frère et leader Ousmane Sonko et d’autres pontes de l’ex-Pastef, comme Birame Souleye Diop, El Malick Ndiaye, Guy Marius Sagna, entre autres, avec en ligne de mire la formation prochaine du premier gouvernement avant de pouvoir s’attaquer aux priorités. 
« Diomaye est très serein »

«Dans les prochains jours, je mettrai en place mon premier gouvernement. Il sera composé d’hommes et de femmes de valeur et de vertu. De Sénégalaises et Sénégalais de l’intérieur et de la diaspora connus pour leur compétence, leur intégrité et leur patriotisme », a-t-il informé sur X. Mais cela ne devrait pas tarder, si l’on sait que lors d’un entretien avec Walf TV, en pleine campagne électorale, l’inspecteur des impôts révélait que le maire de Ziguinchor et lui avaient déjà, au fond de leurs cellules au Cap Manuel, commencé à peaufiner l’attelage gouvernemental.
Mais tout au long de la journée, depuis le lendemain de l’élection, Diomaye continue de recevoir des messages de félicitations de la part de personnalités publiques du pays et étrangères. « Il est débordé, mais il prend le temps d’échanger avec ceux avec qui il l’a toujours fait. Il fait de son mieux, assure un responsable de son parti. Il sourit et est très serein. C’est un homme respectueux, mais aussi très sérieux dans le travail ».
Le nouveau président de la République reçoit également la visite de ses plus proches qui viennent le féliciter et il n’hésite pas, chaque fois, à solliciter des prières pour accomplir sa mission à la tête du pays.
« Après son installation le 2 avril, il sera encore beaucoup moins accessible, ce qui est tout à fait normal. Mais les gens vont certainement le comprendre », assure notre informateur. 
Avec Seneweb

1 COMMENTAIRE

  1. N’étant pas expert économiste, je me demande si la création d’un salaire minimum (horaire, mensuel…) ne participerait pas à la lutte généralisée CONTRE LA CORRUPTION et l’exploitation des salariés …
    Débat ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Polémique autour des produits infantiles de Nestlé : Les précisions de la filiale sénégalaise

XALIMANEWS- Alors que les rumeurs enflent sur l'ajout de...

Nominations de Moussa Balla Fofana et d’Amadou Chérif Diouf, immersion dans la diaspora de Montréal  

XALIMANEWS- Les nominations récentes d’Amadou Chérif Diouf et de...

« Le 24 mars 2024 : toujours des questions à se poser » (Par Mody Niang)

En conclusion de ma contribution du 18 avril dernier, j’avais...

Afrique-Burkina Faso : la justice ordonne une nouvelle fois la libération de l’avocat militant Guy-Hervé Kam

XALIMANEWS-Selon Radio France internationale, la cour administrative d'appel de...