Des émissaires de Port-au-Prince attendus à Dakar pour étudier le retour des Haïtiens

Date:

Rio de Janeiro, 24 mars (APS) – Des émissaires haïtiens sont attendus prochainement au Sénégal pour étudier sur place, avec les autorités, la meilleure manière de mettre en œuvre l’idée du président Abdoulaye Wade d’accueillir les Haïtiens désireux de s’établir dans ce pays, après le tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince, a annoncé Jean-Max Bellerive.

S’exprimant à Rio de Janeiro (Brésil), en marge du Forum urbain mondial (22-26 mars), le Premier ministre haïtien a déclaré que ‘’des missions vont bientôt se rendre en Afrique, d’abord pour remercier les chefs d’Etat tels que le Président Wade, qui se sont mobilisés et ont spontanément proposé d’aider le peuple d’Haïti’’.

‘’L’une des tâches de la mission qui y sera envoyée, sera de voir comment mettre en œuvre l’offre du Président Wade’’, a-t-il ajouté devant un parterre de journalistes venus prendre part à cette manifestation à laquelle il a été invité par le gouvernement brésilien.

‘’Cette offre a été prise très au sérieux et a été accueillie avec beaucoup de satisfaction. Au départ bien sûr, l’étonnement nous avait envahis, car cette invitation n’était pas du tout dans ce que nous pouvions attendre’’, a relevé le chef du gouvernement haïtien.

‘’Mais très vite, a-t-il poursuivi, la proposition a intéressé un très grand nombre d’Haïtiens qui s’étaient rapprochés du ministère des Affaires étrangères pour demander comment faire et à qui s’adresser pour donner suite à l’invitation lancée par le président sénégalais’’.

‘’Bien avant le tremblement de terre et son lot de morts, de sans-abris, a-t-il fait observer, certains Haïtiens parlaient du retour vers l’Afrique, d’autres souhaitaient explorer les possibilités que le continent de leurs ancêtres offre’’.

Le Premier ministre s’est dit cependant conscient que l’appel du président Wade ’’n’a pas été suivi d’effets à la hauteur de la noblesse de l’acte’’. Selon lui, cela est lié au fait que ‘’le gouvernement et tous les secteurs de l’administration haïtienne avaient été durement touchés’’ par le tremblement de terre.

‘’Il n’y avait même plus de bureau pour les membres de l’exécutif, encore moins pour les fonctionnaires. Dans le tumulte du tremblement de terre donc, il était quasi impossible de gérer un dossier aussi important que celui ouvert par le président du Sénégal’’, a fait valoir Jean-Max Bellerive.

Il a évoqué ses liens avec le Sénégal et fait part de son attachement pour le pays. ‘’J’ai des relations particulières avec le Sénégal, car ma sœur est Sénégalaise’’, a-t-il précisé.

Le Premier haïtien a souligné pour le déplorer, le fait que les échanges entre son pays et les pays africains ne sont pas à la hauteur des liens séculaires existant entre les peuples. Il a dit que cette situation s’explique en partie par la quasi inexistence de représentations diplomatiques de son pays sur le continent africain.

Quelque 200.000 morts ont été enregistrés suite au tremblement de terre qui a secoué Haïti le 12 janvier dernier, rasant une bonne partie de la ville de Port-et-Prince et des édifices publics.

Suite à cette tragédie, le président sénégalais Abdoulaye Wade a décidé, ‘’au nom du peuple sénégalais’’, de faire ‘’un don symbolique’’ de 500 mille dollars US (environ 250 millions de francs CFA) à ce pays, pour ‘’manifester sa compassion’’ au peuple haïtien.

Il a par la suite émis l’idée d’accueillir au Sénégal les ressortissants de ce pays qui en feront la demande.

PM/BK/AD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Réinventer notre république (Par Moubarack Lo)

Un régime constitutionnel, quel qu’il soit, n’a de valeur...

Awalé dénonce le projet de loi d’amnistie comme un acte de trahison présidentielle

XALIMANEWS-Dans un communiqué publié ce mardi, le parti politique...

Ziguinchor : Des familles de victimes rejettent la loi d’amnistie générale

XALIMANEWS- A Ziguinchor, la nouvelle du vote de la...