Dialogue politique, tension Wade-Diouf, reconciliation Wade-Idy Les révélations du médiateur de l’ombre Abdoul Aziz Sy

Date:

Quand Abdou Aziz Sy Junior s’explique sur un sujet, il n’y va pas par quatre chemins. Et il n’a pas dérogé à cette règle, pour n’avoir pas fait dans la dentelle, concernant la médiation que le khalife général des Tidianes lui a confiée pour rapprocher pouvoir et opposition. Avec son franc-parler légendaire, Al Amine a déclaré samedi dernier à Léona chez les membres du Coskas que le dialogue politique aboutira. N’en déplaise aux adeptes de la tension qui, dit-il avec ironie, seront déportés derrière Koungheul. Aussi, des retrouvailles Wade-Idy à la « ténacité » de Amath Dansokho, en passant par les excuses de Bécaye Diop, le porte-parole de la confrérie tidiane a tout dit.

Dans un style dont lui seul a le secret, le porte-parole du khalife général des Tidianes, Serigne Abdou Aziz Sy Junior, a éclairé les pans d’ombres qui entouraient jusqu’ici sa médiation pour rapprocher pouvoir et opposition. Et c’est pour dire que son travail de facilitateur avance à grands pas. Reconnaissant n’être pas encore entré en contact avec tous les acteurs politiques visés par ce dialogue, Al Amine a ironisé que tous ceux qui s’opposeront à ces retrouvailles entre les deux camps seront déportés derrière Koungheul. « C’est le marabout qui m’a mis dans le coup, pour l’intérêt du pays. J’ai commencé à faire des démarches qui sont pour le moment très satisfaisantes. Mais j’avoue que je n’ai pas encore pris langue avec tout le monde », a-t-il précisé.

« Sous Diouf, j’avais dit à Wade qu’il était responsable de la pagaille dans le pays »

Un peu taquin sur les bords Junior ajoute : « cette fois-ci, il faut une réconciliation de toute la classe politique, afin que le pays vive en harmonie sur le plan politique ». Et la transition est toute trouvée pour aborder le rôle de facilitateur que feu Serigne Abdou Aziz Sy jouait dans les retrouvailles entre Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, sous le régime socialiste. Sur ce, narre-t-il, un matin à Boulel, dans le Ndoucoumane, Wade l’a réveillé à une heure très matinale pour solliciter un rapprochement entre lui et l’ex-Président Diouf. « Je l’avais envoyé se promener, parce qu’il faisait très tôt. Mais, lorsqu’il est revenu, je lui ai dit qu’il est également responsable de la pagaille qui prévaut dans le pays, avec ses jeunes qui mettent le feu sur leur passage », renchérit le marabout. Non sans affirmer que c’est à la suite de cette médiation qu’il y a eu une réconciliation dont le point d’orgue fut l’entrée de Wade dans le gouvernement de Diouf.

« Quand j’amenais Idy chez Wade, même le Cabinet présidentiel n’était pas informé »

Évoquant le cas Idrissa Seck, Abdou Aziz Sy Junior précise que ce sont ses parents qui se sont présentés à lui, pour implorer un rapprochement entre l’ancien Premier ministre et le président de la République. Mais, dit-il, « quand j’amenais Idy chez Abdoulaye Wade, même le Cabinet présidentiel n’était pas informé ». Histoire, pour le porte-parole des Tidianes, de convaincre les plus sceptiques que la médiation à lui confiée par le khalife général Serigne Mansour Sy n’est qu’un simple jeu d’enfants. Avant d’avertir les ennemis du dialogue : « ceux qui ne voudront pas de cette paix et de la cohésion sociale vont être déportés à Kaffrine, ou derrière Koungheul ».

« Bécaye Diop a reconnu son erreur, il dit rester toujours tidiane »

Serigne Abdou Aziz Sy est revenu sur le cas Bécaye Diop, alias « affaire bi fii la ». Le porte-parole des Tidianes a révélé que le ministre a reconnu son erreur, après sa déclaration malheureuse, au magal de Touba. « Après avoir dit cette « bêtise », il est venu à Tivaouane, à l’aube, pour se présenter à moi. Sur place, je lui ai dit que mouride yi yaboun gnou (les Mourides ne nous manquent pas de respect) », a laissé entendre Junior. Qui ajoute que le ministre de l’Intérieur lui a fait savoir qu’il n’avait pas l’intention de quitter la tarikha tidiane. Et le marabout de narrer : « au cours d’une de ses visites à Kolda, feu Abdou Aziz Sy avait dit au père de Bécaye Diop que son fils n’avait pas à aller en France, parce qu’il allait avoir une vie plus dorée que ceux qui sont allés dans l’Hexagone.

Papa Samba SENE

lasquotidien.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Justice : Les détenus politiques ne seront pas indemnisés suite à leurs libérations

XALIMANEWS-Plusieurs personnes détenues dans le cadre des enquêtes liées...

La coalition Diomaye président a reçu le fichier électoral en version electronique et papier

XALIMANEWS- Selon Pressafrik, qui cite le mandataire de Bassirou...

Hôpital Fann : Explosion et incendie au service de Chirurgie thoracique et cardiovasculaire

XALIMANEWS-Un incident s'est produit au service de Chirurgie thoracique...

Tragédie à Diourbel : Un garçon de sept ans perd la vie dans un incendie

XALIMANEWS-Un tragique incident s'est produit ce lundi à Gadiaga...