Djatou Cissé Badiane invite Me Wade à ne pas «afficher ostensiblement un soutien à Alassane Ouattara»

Date:

Djatou Cissé Badiane invite Me Wade à ne pas «afficher ostensiblement un soutien à Alassane Ouattara»
La Secrétaire général du Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics), Diatou Cissé Badiane, a invité le Président de la République Me Abdoulaye Wade à ne pas «afficher ostensiblement un soutien à Alassane Dramane Ouattara, surnommé ADO». Invité de l’émission Remue-ménage de la Rfm ce dimanche 7 novembre, elle réagissait par rapport à l’incident diplomatique survenu ce jeudi suite à la visite de l’opposant Ivoirien. «Je pense que le Président Wade, s’il veut être fidèle à ses idées panafricanistes, s’il se veut le médiateur qu’il veut être au plan au moins africain, ne devrait pas afficher ostensiblement un soutien à ADO». Ce soutient est compréhensible, dit-elle, car «ils sont tous de l’international Libéral et c’est de bonne guerre qu’ils se soutiennent. Mais je pense que le Président avait mille façons, mille moyens, mille mécanismes de soutenir Alassane Ouattara sans forcément l’étaler sur la place publique».

La secrétaire du Synpics est d’avis que «le contexte en Côte d’Ivoire est très sensible. Nous sommes en pleine campagne électoral avec des ténors qui vont s’affronter pour le deuxième tour ce qui rend les enjeux encore plus énormes. Ce qui impulse d’avantage la combativité des uns et des autres». Pour elle, »c’est d’autant plus sensible que Gbagbo nous a habitués à des réactions excessives. Pour toutes ces raisons et au vue de la communauté sénégalaise qui est à Abidjan, je pense que le Président Wade aurait du s’astreindre à plus de discrétions ».

Toutefois, Diatou Cissé Badiane de souligner qu’il n’est «absolument pas question de légitimer des représailles quelconques sur nos compatriotes en Côte d’Ivoire. Ce n’est pas parce qu’il y a un incident diplomatique entre les deux pays qu’on veuille légitimer le fait que des sénégalais puissent faire l’objet de représailles. Je pense que ce n’est pas acceptable». Et d’expliquer: «ce sont des africains ils vivent dans l’espace CEDEAO. Certains y ont devancé Gbagbo, certains y sont avant que le Président Wade accède même au pouvoir. Mais je pense qu’ils ont le droit de vivre en toute quiétude en Côte d’ivoire quelque soit, par ailleurs, les incidents diplomatiques qui puissent survenir entre ces deux pays».

Pour rappel, il y a 800 milles sénégalais qui vivent en Côte d’Ivoire.

pressafrik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Automobile : le Sénégal à l’ère des véhicules 100% électriques

XALIMANEWS-Loxea, filiale de CFAO Mobility spécialisée dans les solutions...

Audit au Port autonome de Dakar : Waly Diouf Bodian rassure les syndicats et les travailleurs

XALIMANEWS-Le directeur général du Port autonome de Dakar, Waly...

Maître Augustin Senghor restez zen et poursuivez la mission ! (Par Mbaye Jacques Diop)

Ces derniers temps le président de la fédération sénégalaise de football, Maître...