(Dossier Exclusif) Femmes idéales ou femmes fatales ( Partie 6) Modou Lô ; vendeur de fausses hanches et fesses, « C’est une marchandise très demandée qui s’écoule rapidement »

Date:

Modou Lô est vendeur au marché des hlm 5 d’une marchandise spéciale : des hanches et fesses en éponge montées sur des boxers ou des cuissards. Pour celles qui n’aiment pas les régimes, il existe donc des solutions alternatives.

Parlez-nous un peu de ces accessoires qui connaissent un certain succès en ce moment.

Les postiches existent depuis longtemps, mais seulement beaucoup de gens ne savaient pas de quoi il s’agissait. Elles étaient seulement vendues dans les grands magasins de pré-à-porté .maintenant on en importe de Turquie et on a fabrique ici .ce sont des tailleurs qui les cousent et nous les vendons à 15000 Cfa. Celles qui sont importées sont plus chères, elles coutent 5000 Cfa.

Qui sont vont clients ?

Des femmes, mais pas exclusivement. Il arrive qu’un homme en achète pour son épouse. Les cuissards sont prisés par les dames qui portent des habits traditionnels alors que les jeunes filles préfèrent les boxers.

Quelle est la période où vous en vendez le plus ?

Durant le mois de ramadan, à 10 ou 15 jours de la korité. Beaucoup de femme maigrissent durant le mois de jeûne et elles voudraient être belles le jour de la fête. C’est pourquoi elles achètent les postiches. Sinon, il y a des occasions spéciales comme les cérémonies familiales ou les soirées de gala au cours desquelles elles ont envie de capter les regards.il n’est pas aussi rare qu’on reçoive des futures mariées qui veulent en porté le jour-j. mais il faut dire que c’est une marchandise qui s’écoule rapidement. Et pour celles qui sont faites ici, il faut les changer des le premier lavage. Les postiches se vendent comme des petits pains.

Les personnes qui viennent les acheter ressentent-elles souvent quelques gênes ?

Il arrive que des gens viennent en acheter sans complexe, mais il y a en a qui tergiversent. On les comprend et on les met à l’aise. Aussi il est fréquent que les clientes disent que c’est une amie otu parente qui lui a demandé de lui en acheter. On voit du tout.

Vous recevez souvent des femmes minces, en principe ?

Nous nous demandons parfois pourquoi une telle en a besoin. Il y en a qui viennent s’en procurer alors qu’elles on de belles formes et n’ont absolument pas besoin d’artifices.

Mais vous comprenez qu’on ne peut pas le leur dire. Le marché est celui des femmes et on voit défiler des minces, des moyennes, des pas du tout minces…

Est-ce qu’il vous arrive, en tant qu’homme, d’en rapporter pour votre épouse ?

Non, elle est comme il faut. Je dois reconnaître que je ne l’ai pas choisie pour son physique mais pour ses qualités humaines, le « djiko »comme on dit. L’expérience que j’ai, c’est-à-dire celle de quelqu’un qui connaît les femmes pour les côtoyer tous les jours, m’a appris qu’il ne faut jamais essayer de connaître le secret ou « fééms »des femmes. C’est un conseil à mes camarades hommes.

Propos recueillis par Mame Diarra Sarr

Dakarlife Magazine via galsentv.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

En continu

DANS LA MEME CATEGORIE
ACTUALITES

Nécrologie : L’ancien lutteur Mame Gorgui Ndiaye emporté par les grenades lacrymogènes ce vendredi

XALIMANEWS- Le monde de la lutte en deuil. L’ancien...

Situation politique du Sénégal : le secrétaire général de l’ONU suit de près la situation du Sénégal

XALIMANEWS-Le Secrétaire général de l'organisation des nations unies suit...

Sit in de Walf : La police disperse les manifestants à coups de gaz lacrymogène

XALIMANEWS- Au moment où les manifestants sont descendus dans...