Football-Amsud/ Copa Libertadores (1/4) : Flamenco s’impose face à Olimpia en déplacement (1-4) sous fond d’injures racistes

Date:

XALIMANEWS-Ce mercredi, les Brésiliens de Flamengo rendaient visite aux Paraguayens d’Olimpia, dans le cadre des quarts de finale aller de la Copa Libertadores. Les visiteurs se sont imposés sur le score de 4 buts à 1, dans un match terni par des cris racistes proférés par les supporters locaux à l’endroit de leurs hôtes.

Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on entend les cris des fans d’Olimpia, préférant des, « singe » et « singe de merde » à l’adresse de certains joueurs brésiliens lors d’un arrêt de jeu, lorsque l’encadrement médical d’Olimpia s’occupait du défenseur argentin Victor Salazar, victime de convulsions et d’une perte de conscience après avoir reçu un coup au visage de la part de l’Uruguayen Giorgian De Arrascaeta.

Ce jeudi, le club vainqueur de la Copa Libertadores 2020 à annoncé qu’il va déposer une plainte auprès de la CONMEBOL (Confédération sud-americaine de football). « On espère que l’entité d’administration sportive susmentionnée prendra les mesures appropriées à la lumière de la gravité et de l’illégalité de la situation qui s’est produite », indique le communiqué du club brésilien ce vendredi.

Selon RMC Sport, l’entraîneur carioca, Renato Gaucho, aurait notifié les « injures raciales » au quatrième arbitre, en conférence de presse à l’issue de quart de finale aller disputé devant 7 500 spectateurs, remporté par Flamengo (1-4).

« Nous sommes tristes et ce n’est pas la première fois, ce genre de choses nous est arrivé plusieurs fois à mes coéquipiers et à moi. « Nous savons qu’ils (la Conmebol) finissent par passer l’éponge pour que le spectacle continue, mais j’ai toujours pensé que ce n’était pas ce qu’il fallait faire. J’espère qu’ils prendront une décision importante là-dessus », a raconté à son arrivée à Rio, l’international Auriverde Gabriel « Gabigol » Barbosa, qui a assuré avoir été l’un des joueurs visés, et qui fut auteur d’un doublé dans ce match.

Sur Instagram, le gardien remplaçant de Flamengo, Gabriel Batista, s’est dit lui aussi l’objet de paroles racistes de la part de « gens ignorants parmi les supporters adverses », rapporte la source.

Le match retour mercredi prochain au Maracana de Rio, et Flamengo fort de son avantage de 3 buts d’écart, devrait se qualifier sans accroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Football-Algérie : Carlos Queiroz pisté pour le banc des Fennecs

XALIMANEWS-Djamel Belmadi limogé de son poste d’entraîneur de l’Algérie...