Gamou de Tivaouane 2011: le Prophète célébré

Date:

Fêter la venue au monde de Celui qui a changé la face du monde. C’est  ce quoi va s’atteler les musulmans qui vont converger vers les cités religieuses pour les besoins du Maouloud al Nabi, appelé communément Gamou.  Célébré dans la nuit du mardi à mercredi 15 février, le Gamou aura encore un écho particulier à Tivaouane qui s’apprête à accueillir les milliers de pèlerins.  L’édition 2011  aura pour thème la solidarité entre les croyants et comme parrain Sidy Ahmed Sy, fils aîné de Seydi El Hadji Malick Sy.

Au douzième jour du mois lunaire de Rabi Awal,  correspond la nuit de la naissance du Prophète Mouhammad (Paix et Salut sur Lui).

Cette nuit autrement appelée Mawlidoul  ou Gamou au Sénégal sera célébrée dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 février.
Cette naissance qui a changé la face du monde plongé dans les ténébres, l’ignorance,  le paganisme et l’animisme  est considéré comme un moment de félicité pour le musulman.

« Nous ne t’avons envoyé que comme Miséricorde pour les mondes ». Faisant foi en cette parole divine, le Mawlid al Nabi sera fêtée avec  ferveur et dévotion dans les différents foyers réligieux qui  commencent à accueillir les milliers de pélérins venus de différents horizons.

Il  aura toutefois un écho particulier dans la cité réligieuse de Tivaouane qui commence à accueillir depuis quelques jours un flot continue de fidéles musulman qui vont venir des quatre coins du Sénégal et du monde sacrifier à cet acte de dévotion.

En droite ligne avec les enseignements du prophète Mohamed,Seydil El Hadji Malick Sy ( Rta), grand propagateur de l’islam et du tidjanisme l’a institué  lorsqu’il s’implanta à Tivaouane en 1902.
Dans l’un de ses  écrits, il lancera son  célèbre appel  » commémorez  la nuit du Mawlid  à condition que les festivités ne comportent aucune  pratique qui soit prohibée et en déphasage avec la sunna ».

Pour le fondateur de la  maison de Tivaouane, le Gamou était donc perçu comme un moyen de dévotion, de rencontres et surtout de communion  entre  les Muqadams. Lesquels devront se charger de propager les enseignements et les discours qui vont en ressortit   auprés des pélérins qui viendront des localités les plus reculées.

Cette tradition a été ensuite perpétuée et solidifiée par les différents khalifes qui se sont installés après la disparition de Seydil Malick Sy en 1922. Cheikhla Khalifa Ababacar  se charge de ce leg jusqu’à 1957. Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh de prendre le flambeau, avant de le céder  à l’actuel Khalif Serigne Mouhamadou Mansour Sy.

Après  la clôture avant-hier,  dimanche, de  séance de récitations des dix chapitres du « Bourdah », œuvre de glorification du Prophète Mohammad écrit par Mohamed Busri, hier lundi , onziéme jour, servira de repos. Mais aussi de préparation pour le Gamou. »

La solidarité » est le thème choisi pour cette édition 2011. Sidy Ahmed Sy, fils aîné de El Hadji Malick Sy disparu lors de la Grande Guerre en sera le parrain.

.sudonline.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...

[Vidéo] Tragédie à Liberté 6 : Un bâtiment de trois étages s’effondre en pleine nuit

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages s'est effondré à Liberté...

Coopération : A Rome, Macky Sall appelle à davantage accorder la priorité à l’investissement

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Macky Sall a souligné, lundi à...