Handball-Coupe du Sénégal Dames 2023/Finale : l’expérimenté Moussa Sy et le jeune Ndiaga « Mame » Ndoye se livrent avant la finale entre les « équipes jumelles »

Date:

XALIMANEWS-Ce samedi 6 janvier 2024 au Dakar Arena de Diamniadio, Djadji Sarr de Saint Louis et Diamono de Guédiawaye, s’opposeront pour réussir à séduire Dame Coupe du Sénégal 2023. Mais avant cette affiche alléchante, les 2 coachs des 2 formations antagonistes de ce week-end ont donné leurs impressions.

Moussa Sy, on ne le présente plus aux férus du handball, quand à Mame Ndoye « Ndiaga « , c’est un jeune entraîneur méconnu du grand public et qui est entrain de se faire un nom sur le banc du club nordiste. Ces 2 techniciens se préparent pour l’apothéose de la saison.

Après 2 reports comme chez les Masculins, la finale de Coupe du Sénégal Dames va enfin se tenir ce samedi 6 janvier. Un soulagement pour les coachs, qui depuis le début de la saison jusqu’à la proche nouvelle saison, n’ont pratiquement pas eu de répit.  » Les renvois étaient vraiment très préjudiciables. Si nous disons que ça n’a pas été dur pour nous, coachs dirigeants et pour les joueuses, ce n’est pas vrai. Ces dernières se sont entraînées presque toute l’année. Après un repos d’un mois les filles ont repris pour préparer la finale avant d’enchaîner la nouvelle saison. Malheureusement, il n’ y a pas eu de dédommagements par rapports aux dépenses effectués durant les préparations d’avant les reports. » A fustigé Le jeune coach. Parlant de Diamono, Mame Ndoye ajoute, « Malgré que les 2 équipes sont très amies mais une amitié, cela restera hors terrain car dans un match chaque formation veut remporter la mise. Car que ça soit Djadji Sarr comme Diamono, chacune des 2 formations veut ramener la Coupe à sa région voire sa commune. «  Mais pour ce match ô combien important, Djadji Sarr devra faire sans Ndeye Sarr qui a migré vers Diamono mais qui est pourtant éligible avec les Nordistes pour ce match. Cependant concernant sa gauchère, Mame se la joue assez philosophe.« Le départ de Ndeye Sarr aura un impact sur le groupe surtout pour ce match, car elle était un élément important du groupe et nous aurions souhaité qu’elle vienne jouer avec nous pour finale, mais on peut la comprendre. Nous lui souhaitons beaucoup de succès sous ses nouvelles couleurs. Elle sera toujours la bienvenue si elle décide de revenir à Djadji Sarr . Cependant on a un bon groupe et nous sommes prêts. » L’ancien coach de Ndar Guedj de rassurer par rapport à son équipe, qui ne compte aucune blessée. Parlant de l’adversaire de la finale, Ndiaga reconnaît, « Diamono n’est plus une équipe à présenter. C’est une équipe complète sous la direction de Moussa Sy. On ne peut parler du handball féminin sénégalais sans citer Diamono. C’est une équipe qui regorge de beaucoup de talents. Son coach est reconnu de par sa capacité tactique, lui qui est un bon formateur et qui partage beaucoup avec moi et Cheikh Cissé. Moussa est un coach dont le travail mérite d’être reconnu », a avoué le technicien saint louisien. Même son de cloche chez le coach des championnes du Sénégal 2023. Évoquant Djadji Sarr, Moussa Sy se lâche.

«Pour Parler de Djadji Sarr, c’est quelque chose qui me ravit beaucoup. Je connais l’état d’esprit du créateur de cette équipe Cheikh Cissé, mon jeune frère avec qui j’ai de bonnes relations. Le Diamono et la région de Saint Louis c’est une idylle qui date de longtemps, avec la connection Aicha Sy-Cherifo. Aujourd’hui je rends grâce à Allah, si Diamono et Djadji Sarr se retrouvent en finale. » Avait déclaré Moussa Sy avant la première programmation reportée. Djadji Sarr a beaucoup travaillé pour accéder à ce niveau et voir cette équipe à ce stade me fait vraiment plaisir. J’ai vu cette équipe monter en puissance ces 3 dernières années, avec d’abord mon ami et frère Karim Faye qui a fait un travail remarquable, puis avec la continuité avec Mame Ndoye et Cheikh Cissé qui font aussi un travail remarquable. A voir le parcours de Djadji Sarr, qui a sorti Disso et DUC, en quarts et en demi, cela montre la valeur de cette équipe. » Avait-il renchéri. Mais depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et Diamono a vu partir 4 de ses joueuses, à savoir Aminata Dia, Theresinia Gomis et Diarra Niang devenues nouvelles pensionnaires de Golf et Jeannette Mendy partie au Disso. Ces joueuses sus-citées regarderont la finale dans les tribunes où devant la télé. « Les joueuses qui sont parties faisaient partie intégrantes de l’équipe malgré qu’elles n’étaient pas toutes titulaires, exceptées Ami. Cependant, on va compenser, parce que le Diamono est un club formateur. Il y avait 21 joueurs dans l’effectif et si 4 partent, ça reste 17 dont 14 qui vont jouer cette finale. Ces dernières ont des qualités exceptionnelles et n’ont rien à envier aux joueuses qui nous ont quitté. Seulement, c’est moi qui avait fait confiance en elles au détriment des autres, Maintenant on va préparer la finale avec les filles qui sont là et qui ont décidé de rester. » Pour Moussa les reports ont ouvert des brèches, permettant à certaines joueuses de migrer. « Ceux qui programmé ont ouvert les brèches ce qui a permis aux joueuses de pouvoir.faire leurs mises à jour. » Pour le coach des championnes du Sénégal, les équipes finalistes auraient pu être impliquées par rapport à certaines décisions « car nous sommes les vraies acteurs, c’est nous qui jouons les matchs et c’est nos publics qui se déplacent. » Mais malgré tous ces couacs notés, le boss du banc du Diamono vise le doublé, près avoir renoué avec le championnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE