Inauguration monument de la renaissance.Invités « Américains » à la fête. Les Nations Unies comme appât ?

Date:

Une délégation américaine est attendue ce jour, vendredi 2 avril à Dakar pour assister aux festivités du cinquantenaire de nos indépendances et du dévoilement du Monument de la Renaissance africaine. De diverses sources généralement bien informées, on apprend que l’Etat du Sénégal a affrété un avion pour ses « invités américains ». Les initiateurs aux Usa ont-ils utilisé cependant leurs postures dans le système des Nations Unies pour tenter « d’appâter » leur monde ? L’invite de « Constituency for Africa » demande en effet aux intéressés américains de prendre contact avec le Conseiller en communication du Fonds des Nations Unies pour le Sida pour confirmer leur venue ou pour, tout autre information.

Nos compatriotes « lobbyistes » au pays de l’Oncle Sam s’activent pour conduire une délégation représentative des Usa et de la diaspora aux festivités des 3 et 4 avril. Si donc les Etats Unis d’Amérique n’ont jusqu’ici communiqué sur l’arrivée d’une délégation officielle, qu’à cela ne tienne, Me Wade aurait ses Américains à sa fête. On apprend en effet, qu’aujourd’hui, vendredi 2 avril, un avion affrété depuis la capitale américaine, convoie ses hôtes au Sénégal.

Dans une note, communiqué de presse en date du 31 mars dernier, le « Constituency for Africa » (Cfa) renseigne des préparatifs de la célébration et vend le spectacle. On y apprend en effet, « qu’avec des spectacles, des colloques, des expositions spéciales, des défilés et le dévoilement du pied du Monument de la Renaissance africaine, des dizaines de milliers de spectateurs se réuniront dans la capitale Dakar, le 3 avril – 4 à célébrer le 50e anniversaire de la fondation du Sénégal en tant que République indépendante ».

Toujours selon le communiqué de Cfa, les représentants de la NAACP, Rainbow Push Coalition pour l’Afrique et African American Unity Caucus, Africare et beaucoup d’autres organisations américaines seront parmi de nombreux chefs d’Etat, artistes, intellectuels et militants présents. Parmi les personnalités américaines, qui prendront part à ce rendez-vous, il cite le Révérend Jesse Jackson, Benjamin Todd Jaloux, Roslyn Brock, M. Julius W. Garvey, Dr Maulana Karenga, Dr. Lonnie Bunch, Melvin Foote, Rev Herbert Daughtry, Randy Weston, Akon, Richard Gant, le sénateur Anthony C. Hill, Sénateur Rodney Ellis, Constance Newman, et Debra Fraser-Howse ».

Dans son manifeste, Constituency for Africa déclare que « sous les auspices du président Abdoulaye Wade », les événements de Dakar vont se concentrer sur l’avenir de l’Afrique et mettre un accent particulier sur la façon dont tous les États africains peuvent travailler ensemble pour favoriser et soutenir le développement économique, culturel, social et politique, du bien-être de l’ensemble du continent. Et d’assurer par la voix du Dr Djibril Diallo, président du Comité de direction Etats-Unis pour le Festival mondial des Arts Black (FESMAN) 2010, qui a organisé la délégation américaine, et Conseiller principal du Directeur exécutif d’ONUSIDA (Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA),« que la visite historique de cette prestigieuse délégation américaine va renforcer les liens entre les Etats-Unis et en Afrique, et renforcer les efforts africains pour le développement humain durable, en gardant à l’esprit les efforts de l’ONUSIDA et ses partenaires dans la tâche d’inverser l’épidémie du sida ».

M. Diallo est comme l’indique même le communiqué, un fonctionnaire du Système des Nations Unies. A-t-il, à ce titre, le droit de convoquer sa position de haut fonctionnaire dans une opération de lobbying ? Quel est le rapport entre la présence d’une délégation américaine officieuse même prestigieuse, les efforts africains pour le développement durable, la tâche d’inverser l’épidémie du Sida et les festivités du cinquantenaire et du dévoilement du Monument de la Renaissance africaine ? Pis le communiqué de Cfa demande aux intéressés américains à se rendre au Sénégal de prendre contact avec le Conseiller en communication du Fonds des Nations Unies pour le Sida.

A quel titre ? Ban KiMoon fournira certainement explications à ce propos ou ne manquera pas d’en demander aux intéressés ? On apprend aussi, qu’outre l’avion « américain » un autre partira également de la France pour rallier Dakar. Les Sénégalais de la diaspora européenne ont là moyen de venir célébrer avec leurs compatriotes… « sans bourse délier » ! Cinquante ans, cela se fête dignement. Le Bureau de Sécurité des Nations Unies au Sénégal n’en invite pas à la prudence à ses « ressortissants » et leur recommande « de limiter les déplacements au strict minimum pendant cette période et de prendre d’ores et déjà des mesures de précautions » dans une notre d’information portant sur la sécurité en date du 30 mars dernier. L’agitation de l’opposition qui compte faire une contre manifestation n’est certainement pas étrangère à cette prudence onusienne.

sudonline.sn
Madior Fall

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Récits de tortures des prisonniers politiques : Abdoulaye Cissé parle d’horreur et alerte…

XALIMANEWS- La vague de libération des détenus politiques, avec...

Présidentielle 2024 : Le Conseil constitutionnel publie une nouvelle liste de 19 candidats

XALIMANEWS- Le Conseil constitutionnel vient de publier une nouvelle...

Tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire dévoilées

XALIMANEWS-Ce mardi, au siège de la Confédération africaine de...