La Diaspora sénégalaise crée son RADARS !

Date:

MANIFESTE DE  « RADARS » :  


Le réseau des acteurs de la diaspora et des analystes réunis pour le Senegal ( RADARS) se veut un point de jonction, une balise jetée dans l’océan de l’espoir et un creuset des consciences panafricaine. Une plateforme de plus certes, mais de celles où doivent émerger une dynamique fécondante portée par la diaspora africaine dans la richesse de sa disparité. Des Modou Modou de Harlem. aux africains de la Silicon valley en passant par les commerçants de la goutte d’or ou les ambulants de Milano, ils sont tous porteurs de projets pour leur continent en général, et le Sénégal en particulier. Sous ce rapport, la présente plateforme ambitionne de leur offrir un espace d’échanges et d’expression et une tribune pour se prononcer sur les problématiques majeures qui agitent leur pays. Le projet pour reprendre l’autre est de changer l’image de l’émigré dont la trace, l’existence et la présence se réduisaient à des transferts d’argent pour les siens.Or l’émigré sénégalais c’est bien plus que cela. C’est la conviction de RADARS que les sénégalais de la diaspora c’est aussi des acteurs incontournables, des dynamiques économiques, politiques et sociales qui vivifient notre pays, notre continent .Surfant sur les opportunités offertes par les technologies de l’information et de la communication, nous voulons tel un radar exister autrement que par l’argent que nous envoyons à nos communautés. Nous sommes partants pour pour l’avènement de la zone de libre échange économique africaine ( ZLECAF) pour une monnaie commune continentale et par conséquent les États-Unis africains ( EUA) . En attendant l’accélération dudit processus, chacun d’entre nous s’évertuera passionnément et dans un puissant engagement patriotique à agir pour la bonne marche du pays, à travers la préservation ou le retour de la démocratie et de l’état de droit, une meilleure gouvernance économique et la cohésion sociale.

RADARS se veut aussi un pont, un relais entre ceux qui sont restés sur le continent et les autres partis en quête de savoir, de réalisation économique et sociale ou poussés par la tyrannie et les affres de la guerre civile .
Chers compatriotes de diaspora et d’ailleurs, cette plateforme est la vôtre.

Astou Niang, Alune Mbaye, Madere fall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Après 2 ans d’attente : le Parti Awalé officiellement reconnu grâce à l’obtention de son récépissé

XALIMANEWS-Le leader du parti Awalé, Dr Abdourahmane Diouf, également...

Soldat de fortune (Par kàccoor bi)

Il faut que l’on se comprenne bien et aussi...

Quel avenir politique pour Khalifa Sall ?

XALIMANEWS: Le quotidien L’As dans sa publication du mardi...

Comment Ousmane Sonko a réveillé l’opposition…

XALIMANEWS: Les quotidiens n’en ont mardi que pour le...