Le Premier ministre accuse des étudiants plaignants d’être manipulés par des politiciens

Date:

Venus poser des doléances, à l’ouverture des travaux de l’Association des Œuvres universitaires de la Francophonie (AOUF) qui se sont tenus en fin de matinée à l’UCAD 2, les étudiants de la Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLSH) de Dakar ont été accusés par le Premier ministre, qui présidait la cérémonie, d’être manipulés par des politiciens.
Ainsi, il a profité pour leur donner une petite leçon. «La vocation d’une amicale des étudiants n’est pas de représenter les parties politiques mais plutôt de défendre les intérêts moraux et pédagogiques des étudiants», a lancé le Premier ministre à la face des étudiants.
Il a demandé aux étudiants de ne pas se laisser mener en bateaux car si les étudiants professionnels dirigent leur amicale ils ne se soucieront jamais de leurs préoccupations. Ils seront là pour être des pions de certains politiciens.

Auparavant, le Premier ministre avait pourtant entendu d’une bonne oreille les doléances des étudiants qui ont profité de cette rencontre réclamer le retour de l’Amicale des étudiants de ladite faculté qui a été suspendue depuis 2008. «Des mesures seront prises pour la mise en place d’une structure digne pour représenter les étudiants de cette dite faculté », avait-il promis en réponse aux étudiants qui ont quelque peu perturbé la rencontre en soulevant des pancartes au moment où il prenait la parole.

Pour lui, l’Etat est conscient des difficultés que traversent les étudiants. Et c’est la raison pour laquelle il fait de leur réussite une priorité en injectant 8% du budget à l’enseignement supérieur dont 14 Milliards aux services du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD).

Ibrahima DIABY
pressafrik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE