Libération de Ousmane Sonko et ses compagnons : Révélations sur un projet de loi d’amnistie mort-né

Date:

XALIMANEWS- L’annonce d’un projet de loi, devant permettre la libération Ousmane Sonko et des autres détenus, était dans l’optique d’une sortie de crise. Mais, il n’y aura pas d’amnistie pour les précités. Du moins, c’est ce que nous apprend le journal le Quotidien qui révèle que le projet de loi n’est pas soulevé en conseil des ministres, ce mercredi.

Nos confrères expliquent que Macky Sall a été contraint d’abandonner l’idée. « les réactions, en public comme en privé, des membres de la majorité, ont eu raison de la volonté du président de la République », écrit le journal.

La source indique que le cercle présidentiel estime qu’une amnistie à la faveur de Ousmane Sonko et ses compagnons serait une «erreur». « Plusieurs membres du gouvernement ne l’ont pas approuvé[e], et y ont même opposé un niet ferme. Le chef de l’État s’était accordé une semaine de réflexion, avec la secrète volonté de pouvoir surmonter les réticences de son camp », révèlent nos confrères qui renseignent que certains ministres étaient même prêts à remettre leur démission au cas où Macky Sall «se serait obstiné». Une situation qui aurait poussé Macky Sall à renoncer, définitivement, au projet.

Par ailleurs, l’Observateur explique que l’idée a agité les rangs lors de la réunion du Secrétariat exécutif national (SEN) de l’APR tenue ce mercredi mais n’en demeure pas moins à l’ordre du jour. Le journal renseigne que ceux qui sont contre, estiment que l’«on ne peut pas libérer des criminels sous le prétexte d’une réconciliation ou d’une pression internationale».

«La réconciliation nationale ne peut pas se faire au moyen de compromissions pour réserver la part belle aux criminels», auraient t-ils justifié.
Le journal de révéler que Yakham Mbaye et Farba Ngom sont parmi les responsables de l’APR opposés à une loi d’amnistie. Ils ont d’ailleurs clairement exprimé leur désaccord lors de cette réunion. Pour sa part, Les Échos précise que Macky Sall, «qui n’a pipé mot en ce qui concerne ce débat» lors de cette rencontre, s’est entendu avec son parti pour «prendre toute mesure tendant à apaiser et à réconcilier le pays».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...

Afrique-Mali : le dialogue inter-Maliens s’ouvre dans la contestation

XALIMANEWS-Le dialogue inter-Maliens voulu par les autorités de transition...