Limitation des mandats – Un pas de plus pour faire sauter le verrou (Par Thierno Diop)

Date:

Après Serigne Mbacké Ndiaye et Boune Abdallah Dionne, Aymérou Gningue, président du groupe parlementaire Benno bok yakaar, théorise la levée de la clause limitant les mandats présidentiels. « Je suis contre la limitation des mandats », dit-il, à l’émission Jury du Dimanche, sur Itv.

Vous vous en souvenez ! C’était durant le premier trimestre de l’an 2020 que Abdallah Dionne porta cette proposition à controverse. Mais l’avènement du coronavirus viendra différer le rendez-vous. Abdallah Dionne ne sait pas lire dans les Courbes de la Providence, mais il sait lire dans la tête de Macky Sall. Avant la présidentielle de 2019, il avait annoncé la limitation des candidats à 5 et le temps confirmera ses prédictions.

Permettez-nous de relever la savante division du travail de manipulation le temps d’un dimanche, où des communicants du régime comme Aymérou Gningue et Me Abdoulaye Babou ont tenté de relancer la polémique, alors que le sujet n’est pas à l’ordre du jour. L’actualité, c’est le rétropédalage du ministre de l’Economie Amadou Hott sur le taux réel de pauvreté au Sénégal.

Qu’à cela ne tienne, comme par le passé, c’est paradoxalement toujours la majorité qui ravive la flamme depuis la polémique Sory Kaba pour pousser ses pions. Il est légitime de penser que c’est fait à dessein. Le but de la manœuvre peut être ceci : faire avaliser l’idée que Macky Sall peut se présenter en 2024 et exciper de la polémique suscitée avec le pistes ainsi brouillées pour enfin proposer la levée de la limitation des mandats.

Abdou Diouf, après avoir promis de ne toucher à la moindre virgule du code consensuel de 1992 qui limita les mandats à deux, était revenu sur cette promesse en 1998, lorsque sa majorité mécanique fit sauter le verrou de la limitation des mandats. C’est avec le référendum de 2001 que le verrou fut rétabli. Récemment, Vladimir Poutine, a fait sauter le verrou de la limitation des mandats, pour s’offrir la possibilité d’être candidat à la présidentielle jusqu’en 2034.

Avec notre démocratie qui se poutinise depuis le 25 mars 2012, ne soyez pas surpris si Macky Sall passe par cette brèche pour candidater encore !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Agression de MNF. : Indignation oui, Manipulation non (Par Marvel Ndoye)

Les images sont terrifiantes. L’acte est perfide, mais également...

Cruelle fin de règne (Par Abdoul Aly Kane)

A l’entame de son dialogue national des 26 et...

DE QUOI MACKY SALL EST-IL LE NOM ? (Par Pierre SANE)

Il n’y a rien de plus dangereux qu’un président...

Odeurs de gaz…(Par Amadou Tidiane Wone)

Lorsque l’on assiste à une représentation théâtrale, les scènes...