Macky parle de la sortie de Idy

Date:

 Depuis que son parti a décidé de quitter la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), mercredi dernier, le Président de Rewmi, Idrissa Seck, dirige le Sénégal… de la politique. Le sujet que constitue sa défection des rangs des alliés du pouvoir s’impose à toutes les rencontres. Le déroulement de la réunion du Secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République (Apr), convoquée vendredi dernier par Macky Sall, a été perturbé par la question «Idy». Les questions de fonds évoquées lors du dîner-débat de l’Amicale des inspecteurs des Impôts et Domaines ont été noyées par le maire de Thiès. Le séminaire de formation organisé par la Coordination des élèves et étudiants patriotes (Ceep) s’est terminé par une sortie de Aliou Sow sur le sujet… Seck. Si Idy affaiblit Bby, son parti vient de perdre son chargé des Elections. Le ministre du Tourisme, Omar Guèye, vient de mettre fin à son compagnonnage avec Rewmi et emprunte une voie de contournement qui mène à l’Apr. Et Macky Sall de dérouler son plan pour isoler le Président de Rewmi et éviter un cas similaire au sein de sa coalition.

MACKY SALL AU SECRETARIAT EXECUTIF DE L’APR, VENDREDI DERNIER

«Rewmi est sorti de la coalition, c’est ce qu’il voulait depuis longtemps»

Idrissa Seck dérange vraiment la quiétude du Président Macky Sall. Non seulement, le Président de Rewmi indispose par ses sorties jugées virulentes contre le régime actuel, mais il s’impose de fait dans toutes les discussions politiques. Dans la soirée de vendredi dernier, le cas Idy s’est invité, de force, à la réunion du Secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République (Apr) que le chef de l’Etat avait convoqué dans ses appartements privés du Palais de la République. Même si le sujet n’a pas été inscrit à l’ordre du jour de la rencontre qui s’est terminée très tard, il a été abordé, au détour d’une question. Une occasion saisie par Macky Sall pour donner son avis personnel devant les plus grands responsables de son parti. Le Président de l’Apr s’est limité, dans un premier temps, à faire le constat : «Rewmi est sorti de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby).» Et de glisser un commentaire : «C’est ce qu’il voulait depuis longtemps.» Seulement, Macky Sall ne veut pas que la défection de Rewmi affecte la marche de la coalition. C’est pourquoi il pense qu’aujourd’hui, «nous allons continuer à travailler dans notre coalition pour les futures échéances».

Rien de plus ne se dira sur Idrissa Seck. Macky fait cap vers les élections locales. Ce point a occupé une place très importante dans la réunion. Après que différentes positions ont été affichées par des responsables du parti, le chef de l’Etat est resté constant dans son ancrage dans Bby. Macky Sall a appelé les membres du Secrétariat exécutif à travailler à aller ensemble aux Locales dans le cadre de la coalition. Seulement, certains cadres du parti ne semblent pas être convaincus par la pertinence de ce choix. Les plus radicaux ne cachent pas leur opposition à ce schéma, car ils trouvent cette option suicidaire. Pour d’autres, une alliance aux élections locales ne doit pas se faire dans le seul cadre de Benno bokk yaakaar. Pour justifier leur position, les défenseurs de cette option expliquent que les coalitions doivent se faire, au besoin, en tenant compte des réalités et de la spécificité de chaque localité. La question a été bouclée avec un mandat donné aux responsables d’étudier les schémas qui profitent au parti, à ses militants et à ses responsables.

Autre question évoquée par le Président de l’Apr à la réunion du Secrétariat exécutif de son parti, c’est le dernier remaniement ministériel qui a installé Aminata Touré à la Primature. Le chef de l’Etat a fait savoir aux responsables du parti sa volonté de poursuivre les efforts consentis pour dissocier l’Etat du parti. C’est pourquoi, révèle Macky Sall, il a fait le remaniement sans en informer le parti. «On ne peut pas continuer à faire comme avant. Un remaniement ne se fait pas dans la rue», appuie-t-il. Le président de la République enseigne, en tant que chef de l’Etat, pour ce qui est de la gestion des affaires de l’Etat, il doit prendre des décisions pour ensuite informer le parti. Et non le contraire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...