MADICKE NIANG SUR RFI « Il faut que Gbagbo quitte, il y va de la crédibilité de l’Afrique »

Date:

Dans l’interview qu’il a accordée à Radio France internationale (Rfi), le ministre des affaires étrangères, Me Madické Niang, s’est prononcé sur la crise casamançaise. Le ministre des Affaires étrangères n’a pas aussi manqué d’évoquer la crise ivoirienne. IL pense tout simplement que Laurent Gbagbo doit quitter le pouvoir. Il y va, à son avis, de la crédibilité de l’Afrique en matière d’élections.

« Le Sénégal n’a pas de position individuelle. Le Sénégal a toujours considéré qu’il appartenait à la Cedeao de se prononcer sur la question. Et la Cedeao a été très claire. A l’instar de la Communauté internationale, la Cedeao a reconnu Monsieur Alassane Ouattara comme seul vainqueur. Et aujourd’hui, la Cedeao demande à ce que Monsieur Gbagbo quitte le pouvoir pour permettre au vainqueur de pouvoir exercer les prérogatives qui sont prévues », a déclaré Me Madické Niang sur les ondes de Rfi.

Le ministre des Affaires étrangères pense qu’il est impératif de sortir de cette crise. « Il y va, non pas seulement de la crédibilité de la Côte d’Ivoire, mais aussi de la crédibilité de l’Afrique, face aux élections. Vous savez, les élections doivent être la seule voie pour permettre d’arriver au pouvoir. Nous avons connu ce problème au Kenya. Finalement, on est arrivé à un partage du pouvoir. On a connu ce problème au Zimbabwe. On est arrivé à un partage du pouvoir. Aujourd’hui, le même problème a lieu en Côte d’Ivoire. C’est l’occasion d’en arriver au respect des principes. Le respect des principes, c’est de dire que les élections doivent aboutir à la déclaration de victoire d’un des candidats, et à ce que les autres candidats reconnaissent leur défaite. Si on ne peut pas arriver à une alternance, et que celui au pouvoir peut facilement utiliser les moyens du pouvoir dont il dispose pour rester au pouvoir, c’est toute la crédibilité des élections qui disparaît en Afrique. Et je vous jure, l’Afrique va entrer dans un processus de remise en cause de la paix et de la sécurité », croit-il savoir.

Me Madické Niang estime d’ailleurs, que la crainte de tout le monde, est que ce genre de comportements fasse tache d’huile en Afrique. « La Côte d’ivoire est très importante. Il faut que la paix y revienne. Le président Laurent Gbagbo doit savoir que la communauté internationale ne devrait pas avoir de griefs particuliers contre lui, pour pouvoir verser dans le complot pour le faire partir. Je ne le pense pas. Quel est le grief qui pourrait servir de socle à une telle activité. Au contraire, les gens n’ont fait que prendre en compte l’impératif d’élections transparentes en Afrique, devant permettre à ce que des alternances puissent se réalise », a t-il ajouté.

Abordant la question des armes saisies au Nigeria et provenant de l’Iran, Me Madické Niang déclare attendre toujours des explications : « la dernière visite de mon malheureux collègue [Iranien, Ndlr] qui a été démis de ses fonctions, n’avait pas permis au Sénégal d’avoir des explications plausibles. C’est pourquoi, nous avons rappelé notre ambassadeur. Nous attendons encore. On nous a annoncé l’arrivée prochaine du nouveau ministre des Affaires étrangères. Peut-être à ce moment-là, nous aurons des explications. Mais ce que je peux vous dire, c’est que nous exigeons d’avoir des explications plausibles. Le Sénégal, la Gambie, le Nigeria réclament des explications. Et nous voulons être édifiés ».

Sur la crise casamançaise, le chef de la diplomatie soutient que « le Sénégal pensait ne pas avoir d’ennemis et considérait que la crise casamançaise était une question sénégalaise qu’il fallait résoudre au niveau du Sénégal. Mais on se rend compte qu’il y a des armes qui viennent de l’extérieur, et ces armes qui viennent de l’extérieur ne sont pas venues du ciel. Elles sont passées quelque part. C’est pourquoi, nous demandons à tous les pays voisins du Sénégal de nous aider, de faire en sorte qu’on soit très vigilants pour que ces pays ne puissent pas être les lieux par lesquels transiteront les armes, qui seront entre les mains du Mfdc ».

nettali.net

2 Commentaires

  1. l’afrique ne sera jamais respecte par le reste du monde a cause de ses dirigeants , vous verrez comment WADE va tout faire pour contunuer a sacrocher au pouvoir a tout prix .il faut jamais attendre qu’on donne du respect aux africians , parceque les africains ne se respectent pas eux memes .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Urgent : L’ Iran vient d’attaquer Israël avec des drones

XALIMANEWS- L'Iran annonce avoir attaqué Israël, ce samedi soir....

Océanie-Australie : au moins 6 morts dans une attaque au couteau dans un centre commercial de Sydney

XALIMANEWS-Six personnes ont été tuées dans une attaque au...