Modou Diagne Fada, ministre de la Santé, responsable libéral : « Il y avait plus de violences sous le régime de Diouf que sous celui de Wade »

Date:

Ce serait tout à fait erroné que de croire que c’est avec le régime libéral que les Sénégalais ont connu les violences politiques. L’affirmation est du ministre de la Santé, Modou Diagne Fada. En effet, à en croire le responsable politique du Parti démocratique sénégalais libéral (Pdsl), qui s’exprimait sur les ondes de Wal Fadjri, dans ce domaine, les socialistes sont déjà passés maîtres.

Profitant de quelques violences qui ont eu lieu dernièrement dans le pays, certains ont voulu écorner l’image du régime de l’alternance en tentant de convaincre les populations du fait que les violences politiques sont apparues au Sénégal lorsque Wade est arrivé à la tête du pays. Remettant les pendules à l’heure, le ministre de la Santé et, par ailleurs, membre du Pdsl, a informé que cette image qu’on veut coller à son parti est loin de refléter la réalité. Poursuivant son propos, Modou Diagne Fada a estimé que le règne de Diouf était beaucoup plus marqué par la violence que celui de Wade. « Il y avait plus de violences sous le régime de Diouf que sous celui de Wade. ( …). D’ailleurs, beaucoup de jeunes Sénégalais en portent toujours les stigmates. (…). La violence sous Diouf était physique, verbale, policière, bref, elle était de toutes sortes » , fera-t-il savoir.

Interpellé sur les ventes de cartes qui suscitent des polémiques au sein de sa formation,

M. Diagne qui minimise les dégâts, est d’avis que cette initiative du Secrétaire Général National du Pdsl est plus que salutaire puisqu’elle va permettre au Pape du Sopi d’avoir une idée claire sur la force politique de chacun des responsables du parti. « Le Secrétaire Général National de notre parti a décidé de prendre le taureau par les cornes en désignant, lui-même, les commissaires, en désignant un coordonnateur national, en contrôlant, lui-même, les opérations de renouvellements. Et, aujourd’hui, les placements de cartes se passent normalement. Même s’il y a des contestations, c’est contenu dans des limites raisonnables. (…). Je serai heureux de voir ces renouvellements aboutir parce qu’ils vont permettre de clarifier certaines situations dans quelques localités du pays », dira-t-il avant d’appeler ses frères libéraux à suivre les directives de Me Wade en intégrant, notamment, les minorités. Il faudrait dire que celles-ci ont aussi leur rôle à jouer pour la victoire de 2 012. Une victoire qui est, d’ailleurs, déjà acquise si l’on en croit Fada. « Ce sera une promenade de santé pour nous », lancera-t-il. Et l’ancien chef de file des jeunesses libérales et travaillistes de jeter des pierres dans le jardin de Benno dont il prédit l’implosion. « Nous allons vers la dislocation de l’opposition.

Nous gardons intactes nos chances de gagner parce que nous sommes tous derrière Wade alors que dans l’autre camp, ce n’est pas le cas. Et le jour où la question sera tranchée, vous aurez Benno/Fc, Benno/authentique, etc. » soulignera le responsable libéral qui en veut pour preuve la frilosité dont font montre Tanor, Niasse et consorts dès qu’on aborde la question de la candidature unique au niveau de l’opposition. « Quelque part, il y a un manque de courage de la part de ces leaders de trancher la question. (…). Tous les observateurs avertis savent qu’il n’y a pas de possibilités pour avoir un candidat unique de l’opposition. Et même s’il en existait, personne n’a le profil pour s’opposer à Abdoulaye Wade. Parfois, j’ai même l’impression que l’opposition ne veut pas aller à des élections », conclut-il.

Thiané NDIAYE

© lemessagersn. info

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

La Une des quotidiens du mardi 05 mars 2024

La Une des quotidiens du mardi 05 mars 2024

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : Quatre personnes arrêtées pour homicides involontaires

XALIMANEWS-L'enquête en cours, dirigée par le commissaire de Grand-Yoff,...

Effondrement d’un immeuble à Khar Yalla : au moins cinq morts enregistrés 

XALIMANEWS-Un immeuble de trois étages situé dans le quartier...