Non à la dictature, oui au rétablissement de l’Etat de droit (Par Delta Piso)

Date:

L’indifférence d’un peuple est la première force d’un régime dictatorial. Ce regime prépare les consciences à une subordination des lois scélérates pour mieux implanter ses piques qu’un simple vent de manifestation passagère ne pourrait déraciner. Il faudra donc des actions continues avec une intensité qui va crescendo. Macky Sall et son régime font des arrestations arbitraires sous les applaudissements de ses affidés qui sont appatés par le mirage de jouissance des privilèges dont la date pour la première expérience de dégustation est toujours différée. Ces ennemis du peuple ignorent qu’ils se livrent indubitablement à un supplice de Tantale car leurs vœux personnels ne seront jamais réalisés et leur sort dans l’avenir devient de plus en plus sombre. Puisque si c’est la force qui tient lieu de règle, l’effet va changer avec la cause et les germes de la rancune vont se développer pour donner naissance à une vengeance perpétuelle qui dépossédera les individus de leur once de dignité qui leur resterait parce que contraints de transhumer pour échapper au fouet du châtiment qui les battrait pourtant sur le tréfonds de la conscience.

Chers patriotes, ne vous laissez pas entrainer par ces sirènes qui imitent les canaris par des cris stridents, assourdissants mais in fine tympanisant . Peuple Sénégalais soit mature .Il est temps de pouvoir discerner la bonne graine de l’ivraie et ainsi de pouvoir faire des choix judicieux et passer au travail dont le pays a temps besoin. L’avenir ne doit pas être derrière nous.

L’histoire se répète. Depuis 1962 avec feu Mamadou Dia, on assiste à la même chose. La prison et le dénigrement pour mettre le bâton dans les roues des opposants. C’est honteux ! Ayez l’audace d’affronter les gens dans les urnes. Jeunes patriotes du monde entier soyons prêts à mener le Combat contre ce régime de Macky Sall.

Macky ne connaît que le rapport de force.

Quand il avait commencé la procédure de radiation de Ousmane Sonko en 2016, certains pensaient que c’était du bluff mais il a fini par le radier injustement et le dossier est toujours en justice sans traitement.

Quand il a voulu organiser le référendum et prolonger son mandat, beaucoup pensaient qu’il n’allait pas se renier, mais il l’a fait. Quand il a voulu mettre khalifa sall en prison, il avait exécuté son plan de liquidation avec la bénédiction de l’assemblée nationale et de la justice. Quand il a voulu instaurer le parrainage, malgré l’impertinence et les confusions qui ont entouré le sujet, avec la bénédiction de l’assemblée, il l’a forcé. Quand il a voulu imposer et garder Aly ngouille ndiaye comme ministre de l’intérieur et organisateur de l’élection 2019, malgré les manifestations, il a déroulé son plan. Quand il a voulu invalider la candidature de Ousmane Sonko ,il l’a fait Aujourd’hui il veut annuler les élèctions et prolonger son mandat ,nous ne l’accepetrons pas.

J’appelle les patriotes à une mobilisation exceptionnelle de la jeunesse pour des manifestations régulières,constantes et répétées pour défendre la démocratie, la justice et pour l’arrêt de la cabale politique en cours pour l’annulation des élections du 25 Fevrier 2024 et prolongeant ainsi de manière illégale et illegitime son mandat de président.  Le combat ne sera pas sur les réseaux sociaux mais sur le terrain. Seule la lutte libère… Le Sénégal debout !!!

DELTRA PISO (M.T)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE