Origine de la Covid-19?: l’hypothèse d’une fuite de laboratoire relancée par un documentaire danois !

Date:

La Chine a rejeté vendredi 13 août l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à procéder à une nouvelle enquête sur son sol pour rechercher les origines du Covid-19. La veille, un documentaire diffusé sur une chaîne danoise a remis l’hypothèse d’une fuite de laboratoire au cœur du débat, renseigne Marianne.
C’est un non qui ne surprend pas vraiment. Vendredi 13 août, la Chine a refusé qu’une nouvelle enquête soit diligentée sur son sol pour tenter de découvrir l’origine du Covid-19. Ce rejet franc intervient après une demande de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui invitait la Chine à publier « toutes les données sur le virus ».
Pékin estime que cette demande est faite pour des raisons politiques et non scientifiques puisqu’une première enquête a déjà été menée début 2021 par un groupe de chercheurs de l’OMS. « Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines et à l’abandon du rapport conjoint », Chine-OMS, a rétorqué Ma Zhaoxu, le vice-ministre des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse en ligne. Selon lui, « les conclusions et recommandations du rapport conjoint ont été reconnues par la communauté internationale et la communauté scientifique ». Impossible donc de « tout recommencer à zéro ».
L’équipe d’experts internationaux envoyés par l’OMS s’était rendue dans le centre de la Chine, à Wuhan, où le premier cas de Covid-19 a été détecté il y a un an et demi, en janvier 2021. Sauf que leur rapport, rédigé en collaboration avec des spécialistes chinois, n’a pas permis d’établir avec certitude l’origine du virus. Dans leur conclusion, publiée le 30 mars, une fuite accidentelle d’un laboratoire était cependant jugée « extrêmement improbable ».
Mais ce 12 août, la sortie d’un documentaire, intitulé Le mystère du virus – un Danois à la recherche de la vérité en Chine, et diffusé sur la chaîne publique danoise TV2 a piqué au vif la Chine. Dans ce reportage, Peter Embarek, chef de la délégation de scientifiques internationaux envoyés en Chine par l’OMS, lance un pavé dans la mare en relançant l’hypothèse de la fuite. Il affirme « qu’un employé [d’un laboratoire] infecté sur le terrain en prélevant des échantillons relève de l’une des hypothèses probables ». Le scientifique ajoute qu’aucune chauve-souris ne vit à l’état sauvage dans la région de Wuhan?: les seules personnes susceptibles d’avoir approché les chauves-souris soupçonnées d’avoir transmis le Covid-19 sont donc des employés des laboratoires de la ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Les médecins en grève pour 48h

XALIMANEWS- Le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES)...

Sept cas de rougeole confirmés à Kaolack : Une campagne de vaccination initiée

XALIMANEWS-Sept cas d'épidémie de rougeole ont été confirmés à...

[Images] Inauguration du plus grand centre d’hémodialyse du Sénégal qui porte désormais le nom de Khalifa Sall

XALIMANEWS-Le Député-Maire de Dakar, Barthélémy Dias a inauguré le...