Pape Samba Mboup: « Le Pds est en train de se vider de son âme »

Date:

d’alarme. En exclusivité pour « L’As », le ministre chef de cabinet du président de la République brise encore le silence, au lendemain de la réunion du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds) marquée par la rébellion d’Awa Diop contre le choix porté sur Awa Guèye Kébé pour coordonner l’organisation du Congrès des femmes libérales. Pape Samba Mboup, qui confirme qu’il est allé chez Awa Diop pour la soutenir parce qu’ « elle a parfaitement raison », assène ses vérités, lui qui à l’impression que « le Pds est en train de se vider de son âme ». Aussi, demande-t-il à Aminata Tall et Cie de ne pas quitter le navire, car ce serait un « infanticide ».

L’As : On vous a vu avec votre ami Samuel Sarr au domicile d’Awa Diop, samedi dernier, à la suite de son coup de gueule en Comité directeur. Peut-on connaître les raisons de votre déplacement ?

Pape Samba Mboup : Effectivement, j’étais chez Awa Diop pour la soutenir. Elle a parfaitement raison. Dans un Parti qui se respecte, on doit laisser le soin aux militants de choisir leurs responsables. C’est ma forte conviction.

Quelle lecture faites-vous de la démission d’Aminata Tall des rangs du Pds ?

Je le regrette profondément. Elle doit revenir dans le Parti et mener la résistance à l’interne. Nous devons tous défendre le Parti et son secrétaire général national.

A vous entendre parler, vous êtes pour un retour de tous ceux qui ont quitté le navire…

Absolument. D’ailleurs, je voudrais m’adresser à tous ceux qui ont quitté le Parti pour leur demander de revenir et de ne pas abandonner leur propre enfant. Ce Parti, le Pds, qu’ils ont créé de leur sueur, de leurs sacrifices et grâce à leur totale abnégation. J’ai le tragique sentiment que le Parti est en train de se vider de son âme. Ceux qui sont partis ont œuvré à l’avènement de l’alternance, au terme de quatre avortements on ne peut plus douloureux ; et ce n’est pas le moment de l’hypothéquer, quelles qu’en soient les raisons, ou de le ruiner. Cela aurait été de l’infanticide. Un crime contre soi-même et contre un idéal qui nous a tous structurés politiquement, voire socialement ; un crime contre soi-même et contre le Parti démocratique sénégalais. Il me semble qu’ils n’ont ni le droit ni le devoir de ruiner leur propre idéal. Il s’agit d’un impératif à la fois éthique et politique. Ils doivent rester dans le Parti. Rester au Pds pour le défendre sous l’égide de son secrétaire général, Me Abdoulaye Wade.

Propos recueillis par Cheikh Mbacké GUISSE

Lasquotidien.info

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE