Pierre Goudiaby…non à tes gesticulations criminelles (Par Adama Gaye)

Date:

Encore toi. Halte, Pierre…Traité d’escroc par Macky Sall voici moins de 3 mois, ayant magouille des millions de dollars sur la Maison du Sénégal à New-York, qualifie de maître chanteur par Abdoulaye Wade, alors s’il me parlait, c’est donc encore toi Pierrot, le laquais de Mobutu, qui vient jouer aux pacificateurs de la crise politique dans laquelle se meurt notre démocratie du fait d’un coup d’Etat constitutionnel fait par le Boucher de Dakar.

Ton interview sur rfi, que tu aurais dû faire avec la presse sénégalaise est une insulte à multiples tiroirs. Et donc d’abord aux rituels de notre souveraineté.

Tu nous insultes en fixant à Mai l’élection présidentielle comme si tu en avais quelque légitimité.

Qui t’en donne le mandat? De fait, tu décides qui peut en faire partie? Comme si nous n’étions que des bouteilles habillées dans cette société sénégalaise où, Dieu le sait, nous avons acquis le droit à la parole et à l’action fe manière honorable. Or, toi, l’escroc, tu veux nous en priver en t’installant sur un promontoire que tu ne mérites pas d’occuper.

Tu donnes à Macky Sall le droit de libérer dans les prochains jours un millier de prisonniers politiques !

Pardi, tu parles de concertations et non dialogue, ça revient au même, c’est un dealogue.

Je parle de DEUGLOGUE qui ne fait aucune concession aux criminels.

En faisant cette interview et indiquant que tu as rencontré plusieurs fois Ousmane Sonko, ces derniers jours, tu le mouilles et confirmes qu’il y a deal autour d’un plan d’amnistie générale dont il serait l’épicentre.

C’est parce qu’il a été éventré ici même qu’il y a eu rétropédalage de Sonko et de l’Etat. Qui est fou?

Pierrot je te connais depuis 40 ans et je te sais larbin eternel à la poursuite de tes seuls intérêts crypto-personnels quitte, comme tu l’as tenté, à nous appliquer la stratégie de l’épouvantail, de la peur, nous disant sur Rfi que nous ne sommes pas seuls. Spectre des terroristes, rires !

Mon ami Jean Baptiste Placca m’avait raconté, saisi de mépris, vomment tu applaudissais Mobutu, en sa présence, lors d’une audience en 1986 qu’il avait accordée à une délégation vfnue lui vendre l’idee d’un Festivel panafricain des arts et de la culture (Fespac). C’était dans son village de Gbadolite, à l’alors Congo Kinshasha, et tu y avais agi comme son griot.

As-tu dansé hier quand Macky Sall t’instruisais de nous endormir?

L’exilé qui a fait la prison et affronté ce petit dictateur à la dérive ne te donne aucun mandat.

Je le dis devant le monde entier: tu proposes une élection magouillée entre dealers.

Ni les termes ni les participant.e.s ni la date ne peuvent être décidés par une camarilla au service du système et de l’antisysteme, au détriment de la nation. Je récuse cette variante du dealogue qui met au grand jour ses parties prenantes. Vous validez le coup d’Etat constitutionnel de Macky Sall et nul n’est dupe pour voir la stratégie de la courte échelle qu’entre truands vous voulez vous faire.

Je dénonce vos gesticulations harmonisées, loin d’être politiques mais une vraie chorégraphie pour privatiser ensemble notre idéal et nos pratiques démocratiques, en tuant au passage toutes les autres institutions sociales et nationales pour ne laisser droit qu’au gang élargi soucieux de rouler le peuple dans la farine.

Ça ne se fait ni en mon nom ni avec ma participation.

Qui vous en donne le droit ? Surtout pas toi! Car, escroc, une fois, escroc toujours, Pierrot, un peu de dignité, change de statut, escroc que tu restes !

Adama Gaye* auteur d’otage d’un État est un exilé politique Sénégalais

4 Commentaires

  1. J’ai ecouté et lu l’interview de Pierre Goudiaby Atepa mais je pense qu’il faut savoir raison gardée : les dates qui y sont fournies sont ses dates a lui résultant de son analyse cela vaut ce que ça vaut mais il faut garder à l’esprit l’interview de Latif qui dit que rien n’a été fait pour l’organisation des élections; les appels d’offres pour l’impression des bulletins sont ils passes ? Dans son interview, il dit que le président Macky veut un dialogue, lui l’appelle concertation pour apaiser la situation.. Je ne suis pas du tout pour le dialogue avec Macky mais je respecte la position de Pierre qui dit que personne ne doit être inflexible même si je pense que l’on demeurer inflexible sur les valeurs et les principes de ce qui fait de nous une nation. Pour moi il y a plus scandaleux comme discours et personne n’en parle. Macky doit partir à date échue et il doiut organiser les élections à date échue mais il faut savoir que lui meme s’est mis dans une situiation ou materiellement il sera difficile de tenir des élections.

  2. FINALEMENT s’il ya une SEULE CHOSE que Macky Sall a dit de vrai ces derniers mois c’est : Atepa est un ESCROC. Voilà quelqu’un dont la communication publique n’est jamais clair et demeure toujours dans le clair obscur. Un vrai Diola ça ne se comporte pas de cette façon. D’ailleurs comment quelqu’un peut te taxer publiquement d’escroc et devant tout une nation puis quelques semaines après vouloir faire de toi son intermédiaire ou médiateur dans une affaire si sérieuse dont dépend la stabilité et la sécurité sociale et politique de toute la nation. En définitive Ousmane sonko doit faire très attention à ce Atepa. Ses démêlés sentimentales ou amoureuses avec Aby ndout en disent long sur la sincérité du personnage. Aujourd’hui il est entré dans led éléments de langage de la gang mafieuse de Macky Sall et compagnie : nous ne sommes pas seul, il ya des gens qui veulent profiter de notre situation, il faut faire attention ect. Je me rappelle que c’est ce même Atepa qui il ya 3ou 4 ans est allé faire miroiter aux dirigeants du casa sport et à ses nombreux supporters qu’il allait investir deux cent milliards de FCFA dans le club et serait par la même occasion propriétaire du club. En moins d’ine année il n’a plus parler du casa sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

« Le 24 mars 2024 : toujours des questions à se poser » (Par Mody Niang)

En conclusion de ma contribution du 18 avril dernier, j’avais...

Sénégal : Menaces sur la République et germes de la division (Par François Mendy)

Une école en crise. Des loyers hors de prix....

De la nécessité de privatiser le secteur privé (Pr Abou Kane)

Le président de la République doit rencontrer le secteur...

La symbolique de la rupture (Par ADA POUYE)

Laisser la présidence régenter la foi, les corps de...