Plan Takkal : pourquoi ça ne marche pas…

Date:

 

Le plan de restructuration du secteur de l’énergie baptisé Plan takkal s’est grippé après une accalmie notée dans les délestages. Les coupures d’électricité ont repris de plus belle du fait d’une pénurie de combustible qui a obligé Gti et des groupes du Cap des Biches et de Kounoune à stopper leur production.

Les coupures d’électricité ont repris de plus belle aussi bien à Dakar qu’à l’intérieur du pays. A Tamba, ce week-end, les populations courroucées sont descendues dans la rue et ont calciné le domicile d’un agent de la Senelec pour crier leur ras-le-bol.

A Dakar, aucun mouvement d’humeur n’a toutefois encore été noté malgré le fait que les coupures sont revenues de force.

Des responsables de la société d’électricité nous renseignent que faute de combustible, des groupes électrogènes sont à l’arrêt au niveau de la centrale du Cap des Biches de même qu’au niveau de Gti, cet opérateur privé qui fournit de l’électricité à la Senelec. Au total, le réseau de la Senelec a « perdu » quelque 150 Mégawatts. Une situation qui peut empirer au cours des prochaines heures…

nettali.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

136e Pèlerinage Marial de Popenguine : l’édition de cette année prévue du 18 au 20 mai 2024

XALIMANEWS-La 136e édition du Pèlerinage marial de Popenguine est prévue...

Lutte contre l’émigration clandestine : sept individus arrêtés à Nianing

XALIMANEWS-Les autorités ont intensifié leurs efforts dans la lutte...

Affrontement tragique à Thiombé : Un homme poignardé lors d’une soirée entre amis

XALIMANEWS-La quiétude du village de Thiombé, situé dans la...