PLUS JAMAIS ÇA ! (Par Boubacar Signaté)

Date:

Il y a eu tant de mal fait à des innocents, tant de violence exercée illégalement à des frères, des sœurs, des pères et des mères, des filles et des fils, des tantes, des cousins. J’espère que les militants encore honnêtes de l’APR et la horde de toutes ces personnes qui soutenaient la dérive de ce régime ont vu de leurs propres yeux, entendu de leurs oreilles les témoignages de ceux qui quittaient leurs lieux de détention arbitraire hier soir. Aucun sénégalais avec un peu d’humanisme n’a dormi hier avant 01 heure du matin.

Le cas de ce jeune Boubacar FOFANA est particulièrement révélateur de ce qui s’est ces trois dernières années dans ce pays. Retournez sur les plateaux de télévision, refaites des posts sur vos pages, pour reconnaître que vous avez soutenu le mal, le vice, le mensonge et la haine de l’autre.

Je propose que la Pastef organise un système de parrainage de tous les jeunes lycéens de la seconde à la terminale pour les accompagner et les soutenir dans le reste de ce qui va devenir une aventure scolaire.

Que chaque militant Pastef de la diaspora soutienne, encadre, conseille et prenne en charge financièrement s’il en a les moyens et la possibilité, un lycéen sorti de prison.

Au delà de Pastef, que chaque sénégalais, de Matam à TAMBA et de Dakar à Ziguinchor, qui en a la possibilité en fasse autant autour de lui. C’est un des moyens efficaces de recoudre ces déchirures infligées à notre tissu social.

Personnellement je m’engage à le faire avec ou sans le Pastef, pour faire ma petite part du boulot. Nous leur devons cela et nous devons cela au Sénégal.

Boubacar Signaté, Médecin-urgentiste, citoyen sénégalais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Sénégal : Menaces sur la République et germes de la division (Par François Mendy)

Une école en crise. Des loyers hors de prix....

De la nécessité de privatiser le secteur privé (Pr Abou Kane)

Le président de la République doit rencontrer le secteur...

La symbolique de la rupture (Par ADA POUYE)

Laisser la présidence régenter la foi, les corps de...