Révélations de Amath Dansokho sur le procès de Mamadou Dia : L’avocat Wade était une taupe de Senghor- «Il avait demandé des honoraires à Valdiodio Ndiaye»

Date:

Amath Dansokho, président d’honneur du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) accuse Me Wade, alors avocat de Mamadou Dia en 1963, d’être une taupe à la solde du Président Senghor. Il a fait cette révélation, samedi dernier, à l’occasion d’un récital de Coran organisé en la mémoire de l’ancien président du Conseil du Sénégal disparu il y a deux ans. Le procès de Mamadou Dia se rouvre. Un témoin, Amath Dansokho, a apporté des éléments… nouveaux, avant-hier à l’occasion d’un récital de Coran en souvenir de l’ancien président du Conseil du Sénégal, disparu il y a deux ans : «Abdoulaye Wade se prévaut d’avoir été son avocat; mais ça s’est mal passé, parce qu’il (Wade) faisait du renseignement au profit de Senghor.» Le président d’honneur du Pit soutient que, loin des  apparences, Me Wade nourrissait «une haine» vis-à-vis de son ancien client. D’ailleurs, accable M. Dansokho, la présence de Me Wade dans le pool d’avocats qui assurait la défense du prévenu Dia était liée à des raisons financières. «Il (Wade) a demandé de l’argent à Valdiodio (Ndiaye). Il leur (Dia et Valdidio) demandait s’ils avaient un compte en banque en Suisse, alors qu’ils n’en avaient pas.» Autant de «raisons» qui avaient amené Mamadou Dia, alors leader du Mouvement pour le socialisme et l’unité (Msu) à mettre en garde Amath Dansohko contre Wade, lorsque lui et ses camarades avaient décidé de le soutenir à l’élection présidentielle de 1978. M. Dansokho raconte : «Mamadou Dia m’a appelé et m’a dit : «Tu ne connais pas Abdoulaye Wade.» Je lui demande ce qu’il a fait ; il rigolait avant de me dire : «Amath, je te fais confiance sur tout en politique, mais jamais avec Abdoulaye Wade ; c’est une frip…»

L’histoire a-t-il donné raison à Mamadou Dia ? Moustapha Niasse en est convaincu. Le leader de l’Alliance des forces de progrès (Afp) estime que le président de la République, après dix ans de règne, a fini de décevoir les Sénégalais. «Wade doit écouter la jeunesse de son pays, les femmes de son pays. Et s’il continue de s’entêter, ce que les Tunisiens ont fait, les Sénégalais peuvent le faire.» L’ex-Premier ministre de s’indigner : «Regardez ce qui se passe à Ouakam. Quand le monument (de la Renaissance) est éclairé de mille feux, le quartier est dans l’obscurité, croupit dans la misère. C’est une insulte au peuple sénégalais.»

Ce que Mamadou Dia imaginait faire durant son magistère, en mettant en avant l’intérêt général, témoigne M. Niasse, était un «exemple à la jeunesse». Le leader de l’Afp se souvient encore de la réponse que Mamadou Dia, alors détenu à la prison de Kédougou,  avait servie à cet avocat français venu lui proposer de se retirer définitivement de la scène politique en échange de sa libération. «Il (Mamadou Dia) lui a dit : On peut renoncer à son droit, mais jamais à un devoir, c’est-à-dire l’exercice quotidien de l’intelligence à un mouvement d’un homme ou d’une femme qui décide de se mettre au service de l’intérêt général», rapporte Moustapha Niasse. Massène Niang, un des héritiers de Mamadou Dia, ne dit pas autre chose. «C’est un modèle en matière de gouvernance, de transparence, d’honnêteté, de relation humaine.» Pour mieux faire connaître l’œuvre de l’ex-président du Conseil, le leader du Msu annonce la mise sur pied de l’Association des amis de Dia. Un de ses amis, Me Ely Ousmane Sarr, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats, retient trois dimensions de Mamadou Dia : «La dimension de l’homme de Dieu, la dimension patriotique (…) et la dimension d’un homme constant dans ses convictions.» Mamadou Diallo, leader du Mouvement Tekki, lui, y ajoute une quatrième qui est celle du «nationalisme africain de la période des Indépendances».

lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Rassemblement de FIPPU : Un gros incident est survenu, les FDS tirent des grenades lacrymogènes

XALIMANEWS- Le rassemblement pacifique du front FIPPU s'est terminé...

Répression de manifestants et cas de tortures : Birahim Seck exige une enquête sur les procédures de recrutement des FDS depuis 2020

XALIMANEWS-Le Forum civil, section/ Transparency Sénégal n'est pas favorable...

Rassemblement du Front FIPPU : La coalition Diomaye Président lance le mot d’ordre

XALIMANEWS- C'est d'abord une invite à "se mobiliser massivement"....