REVUE DE PRESSE Viviane et Bouba ont-ils inventé le « miracle » de la photo de Serigne Fallou ?

Date:

– La photo de Serigne Fallou Mbacké sur le téléphone iphone de Viviane Ndour serait de l’intoxication. La presse rend compte du démenti d’Abdoul Aziz Mbacké et émet de sérieuses réserves. Elle utilise même des termes comme « supercherie » ou « mensonge » pour qualifier cette affaire qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salives.

« Les déclarations de Viviane Ndour sur l’apparition de Serigne Fallou sur son téléphone iphone, sont-elle de l’intox ? dit-elle réellement la vérité ? Tant d’interrogations qui ne cessent d’effleurer l’esprit des uns et des autres. Et selon la commission scientifique du projet Majalis dans une analyse parvenue dans notre rédaction, la photo serait la même que celle prise par le khalife Serigne Fallou Mbacké lors de l’inauguration de la mosquée de Touba en 1963 devant le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba. D’autres vont plus loin et parlent de contrevérités », écrit « Walf Grand-Place » qui titre : « les mensonges de Viviane mis à nu ».

Dans « Le Quotidien », « Abdoul Aziz Mbacké de majalis.org s’inscrit en faux contre le couple Ndour ». « Kotch » parle de « grosse supercherie de Viviane Ndour pour vendre son Cd ».

Selon « Kotch »« pour booster les ventes de son produit, la chanteuse et son staff ont imaginé un stratagème, mais le retour de flamme pourrait leur coûter cher ».

« Kotch » croit savoir que « à Touba, d’après nos contacts sur place, cette opération de communication n’aurait pas plu à tout le monde. Tout simplement, y dit-on, ce n’est pas certainement pas à Viviane Ndour que l’image de Serigne Fallou Mbacké devrait apparaître, d’autres personnes étant beaucoup plus indiquées. S’y ajoute que, dans les milieux mondains dakarois, l’on est peu surpris par cette affaire. Tout simplement parce que de tels coups de com’ commencent à devenir une marque fabriquée de la maison. Ainsi en a-t-il été du « coup » du mariage de Dj Boubs avec une ancienne miss Sénégal pour donner un coup de pouce au démarrage des programmes de la Tfm, de même que, quelques jours avant le lancement de la cassette de Mame Balla, on avait fait courir la rumeur de sa mort. Dans l’un comme dans l’autre de ces cas, le milieu branché dakarois y voit la main de Bouba Ndour. Le frangin de Youssou Ndour est le directeur des programmes de Tfm et époux de Viviane Ndour dont il est aussi le producteur ».

« L’Office » rapporte que « les populations de Touba exigent des excuses publiques ». « Si les autorités religieuses de Touba ont, jusque-là, choisi de ne dire aucun mot, malgré toute cette polémique autour de la « miraculeuse » photo de Viviane, les populations, elles, exigent des excuses publiques de la part du couple Ndour, si jamais l’histoire n’était qu’un jeu d’enfant. Au terme d’un micro-trottoir réalisé entre lundi et mardi, 98 sur la centaine de personnes interrogées, aux abords de la grande mosquée, ont déclaré n’avoir jamais cru à ce « miracle ». Elles attendent que la lumière soit faite autour de cette nébuleuse. Bref, Viviane et Bouba gagneraient à prouver la véracité de leur histoire ou seraient astreints à présenter des excuses publiques à la famille de Serigne Fallou d’abord et ensuite à l’ensemble de la communauté mouride », écrit « L’Office ».

Une affaire de bavure policière ( ?) intéresse également la presse.

« Walf Grand-Place » annonce la mort de Louis Gomis à l’hôpital.

« Le Quotidien » note que « Louis Gomis est tué par une grenage lacrymogène. Il a reçu le projectile à la tête ».

« Il a ensuite succombé à ses blessures à l’hôpital Principal de Dakar », ajoute« L’As » qui note que « la famille accuse la police qui se décharge ».

« Louis Gomis est mort après avoir reçu une lacrymogène », confirme « Le Populaire ».

« A-t-on assisté hier à une nouvelle bavure de la police dans la banlieue ? », se demande « L’Observateur ».

En tout cas, selon « L’Observateur », « à Guinaw-rails, on en est convaincu après la mort de Louis Gomis, un jeune âgé de 19 ans, atteint par une grenade lacrymogène à la fin d’un match de navétane. Sa famille, qui n’a pas encore procédé à l’enterrement, ne cesse de crier sa colère et réclame que la lumière soit faite, avec notamment l’audition des éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) qui assuraient la sécurité, samedi dernier, aux alentours du stade Alassane Djigo« .

« Walfadjri » revient sur le différend qui oppose Itoc à Senelec pour dire que « le juge ne s’est pas opposé à la radiation de la procédure dans l’affaire qui oppose Senelec à la société d’importation de pétrole Itoc (puisqu’il s’agit d’une affaire civile) ». Mais, ajoute « Walfadjri »« un autre procès est possible ».

« L’As » révèle que « la Senelec se rebelle contre Karim Wade ».

En effet, écrit « L’As », « le syndicat unique des travailleurs de l’électricité (Sutelec) disqualifie Karim Wade. Mettant en cause certains actes posés par ce dernier depuis son arrivée au ministère de l’Energie, Sutelec qualifie de « catastrophe » les changements qui devaient apporter la lumière ».

« L’As » rapporte que Sutelec dénonce « les audits bidons, les retards de salaires, le recours à des avocats ténébreux et la location de groupes électrogènes en Casamance ».

« Le Soleil » annonce que le Premier-ministre et le ministre du commerce se sont rencontrés pour discuter sur la baisse des prix des denrées de première nécessité.

NETTALI.NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Réinventer notre république (Par Moubarack Lo)

Un régime constitutionnel, quel qu’il soit, n’a de valeur...

Awalé dénonce le projet de loi d’amnistie comme un acte de trahison présidentielle

XALIMANEWS-Dans un communiqué publié ce mardi, le parti politique...

Ziguinchor : Des familles de victimes rejettent la loi d’amnistie générale

XALIMANEWS- A Ziguinchor, la nouvelle du vote de la...