Seuls 3,69% des ministres sont des fidèles de Wade : Quand Wade roulent avec des hommes de Diouf

Date:

Le président Wade porte désormais le costume de Diouf : son Gouvernement est majoritairement composé d’anciens socialistes. Depuis le dernier réaménagement intervenu le 18 janvier dernier, seuls neuf membres de l’attelage gouvernemental ont une appartenance exclusivement libérale. Alors, ne représentant que 3,69% des ministres contre 96,31% pour les anciens socialistes et les membres de la société civile, la minorité libérale ne se sentirait plus à l’aise dans l’équipe dirigée par Souleymane Ndéné Ndiaye.

Les responsables libéraux seraient-ils maudits au point de ne plus mériter de travailler aux côtés de leur ancien compagnon, Wade ? En tout cas, ils sont largement minoritaires dans le Gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye. En effet, sur les quarante et un ministres que compte l’équipe du Premier ministre, seuls neuf sont des libéraux « exclusifs ». Alors, ils ne représentent que 3,69% du Gouvernement, compte non tenu des ministres conseillers. Ainsi, en valeur relative, l’attelage gouvernemental est composé de 96, 31% de ministres ayant plus ou moins combattu Wade dans sa marche vers le pouvoir. C’est dire que le président Abdou Diouf aurait facilement reconnu un Gouvernement qu’il a lui-même mis en place. Cet état de fait est rendu possible par un mode de « reproduction » spectaculaire ayant bénéficié à d’anciens socialistes, qui se sont « miraculeusement » retrouvés aux côtés de Wade. Une des nombreuses facettes de la politique : science des contradictions par excellence. Mais, les quelques libéraux qui siègent au Gouvernement refusent foncièrement de le concevoir ainsi. De sources sûres, ces derniers « sont très remontés » contre Wade, et « ne se retrouvent plus dans les choix de leur mentor ». Madické Niang, Bécaye Diop, Oumar Sarr, Ndèye Khady Diop, Modou Diagne Fada, Aliou Sow, Mamadou Lamine Keita, Aminata Lo et même Coumba Gaye, la ministre déléguée auprès du Ministre de la justice, chargée des Droits Humains, seraient frustrés de ne devoir composer qu’avec d’anciens adversaires du président de la République. Et, « ils sont restés malgré eux », poursuivent nos interlocuteurs. Néanmoins, cette minorité serait loin d’accepter ce « sort ». Car, fulminent nos sources, « elle envisage de se battre contre Wade et pour le retour de ses véritables camarades, dont Aminata Tall ». Mieux, pendant les réunions du Conseil des ministres, seuls les « autres » (les anciens socialistes, et les « parvenus », Ndlr) se conforment au « discours d’usage » tendant à saluer, féliciter et remercier les actions du chef de l’Etat. Pour sa part, « la minorité se comporte de manière correcte certes, mais sans enthousiasme », révèlent encore nos sources. En outre, les ministres libéraux se seraient passé le mot, après que ce « triste procès » a été soulevé par un des leurs. Dans leurs conclusions, ils auraient cru en la volonté de Wade de « liquider le Pds ». Partant de ce constat, ces ministres envisageraient de « (désormais) porter le combat pour le retour à l’orthodoxie libérale, que va consacrer une plus large représentation des anciens libéraux dans le Gouvernement, et aux côtés du président de la République », concluent nos interlocuteurs.

Mansour NDIAYE

loffice.sn

3 Commentaires

  1. il ne reste à Wade que de nommer Tanor PM et le PDS est à l’opposition et le PS au pouvoir. C’est une alternance sans vote. Et pourtant il y a en qui osent parler encore des 40 ans négatifs du PS. Seul IDY est dans le vrai et les dignes PDS n’ont qu’a le rejoindre.

  2. quand on sait ou l’on va on ne tâtonne pas et on ne se cherche pas non plus. il se trouve que wade se cherche depuis 2000 et les sénégalais malheureusement avec lui. rien que le temps de travail que les « reministrements » de wade nous on fait perdre nous ont ramené à des années lumière alors faut pas s’étonner si on y retrouve d’anciens ennemis du pds.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN 2023

DEPECHES

DANS LA MEME CATEGORIE
EXCLUSIVITE

Boubacar Boris Diop  » Les hommes de Macky Sall doivent rendre des comptes… »

XALIMANEWS- Le Sénégal s'en est sorti de justesse, semble...

Pêche, frontières, gaz et pétrole : Les sujets clés de la rencontre entre Dakar et Nouakchott

XALIMANEWS-Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, qui va rendre...

Insécurité persistante : La commune de Diaobé-Kabendou sous tension

XALIMANEWS-Depuis trois ans, la commune de Diaobé-Kabendou enregistre par...